Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Taïwan : trois raisons qui pourraient inciter la Chine à attaquer

Taïwan : trois raisons qui pourraient inciter la Chine à attaquer

lundi 1er novembre 2021, par Nicolas Lecaussin

Dans une interview accordée au Figaro, François Heisbourg, spécialiste en géopolitique, affirme que « le risque de guerre est plus élevé qu’avant la pandémie » et pointe les menaces que représente la Chine dans le monde. Un autre spécialiste, Elbridge Colby, soutient dans un article publié par le Wall Street Journal, que « la bataille pour Taïwan va bientôt commencer ». Il considère que la Chine est une menace militaire directe pour les Etats-Unis. Et cela pour au moins trois raisons.

Premièrement, Pékin a clairement indiqué qu’il était prêt à recourir à la force pour prendre Taïwan. Subordonner l’île ne consiste pas seulement à incorporer une province « perdue », ce serait une étape vitale vers l’établissement de l’hégémonie chinoise en Asie. L’armée chinoise s’est notamment entraînée à des attaques amphibies, comme le montre des images satellite.

Deuxièmement, la Chine n’a pas seulement la volonté d’envahir Taïwan, elle a surtout de plus en plus la capacité de le faire. Elle a passé 25 ans à construire une armée moderne en grande partie pour mettre Taïwan au pas.

Troisièmement, la Chine peut penser que l’opportunité d’intervenir à Taïwan ne perdurera pas dans le temps. De nombreuses guerres ont commencé parce qu’une partie pensait avoir une occasion limitée dans le temps pour agir. Cela a été l’un des principaux facteurs des déclenchements des deux guerres mondiales. Pékin peut raisonnablement juger que tel est le cas aujourd’hui.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Taiwan-trois-raisons-qui-pourraient-inciter-la-Chine-a-attaquer

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière