Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Le gouvernement français veut que la PAC bénéficie en priorité au bio : il (...)

Le gouvernement français veut que la PAC bénéficie en priorité au bio : il vaudrait mieux supprimer les subventions

mercredi 26 mai 2021, par Aymeric Belaud

Vendredi, le ministre de l’agriculture Julien Denormandie a dévoilé les grandes lignes de la répartition en France des aides de la Politique Agricole Commune (PAC). Cela représente près de 9 milliards d’euros de subventions. Et le gouvernement veut donner la priorité au bio. Ainsi, l’enveloppe pour les agriculteurs qui vont entamer une conversion à l’agriculture biologique va passer de 250 à 340 millions d’euros par an, soit 1,7 milliard d’euros pour la période 2023-2027. Le ministre veut notamment « donner la priorité à l’installation […] notamment pour remplir l’objectif de 18 % de surface agricole bio d’ici à 2027 ».

Fort heureusement, le ministère n’a pas cédé aux revendications du lobby du bio qui demandait une enveloppe de près d’1 milliard par an. Mais on ne peut que déplorer le fait que les subventions à la production agricole soit en partie destinée à l’installation à l’agriculture biologique, moins rentable et moins productive. Cela va impacter notre compétitivité et notre souveraineté alimentaire.

A l’inverse, il faudrait plutôt sortir progressivement du cercle vicieux des subventions qui a fait tomber dans la pauvreté une partie des agriculteurs et qui en sont désormais dépendants. À cela, il faudrait ajouter une baisse des normes et des charges sur les exploitations agricoles pour les libérer du joug administratif. Voilà le meilleur moyen pour retrouver une agriculture compétitive et une souveraineté alimentaire.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Le-gouvernement-francais-veut-que-la-PAC-beneficie-en-priorite-au-bio-il-vaudrait-mieux-supprimer

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière