IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/4984



Désastres climatiques : les coûts diminuent et le nombre de victimes baisse
(1990-2017)

Nicolas Hulot peut partir en vacances la conscience tranquille. Contrairement aux idées reçues et comme nous le montre le graphique ci-dessous, le nombre moyen de décès dus aux catastrophes naturelles a décliné de plus de 67% en 60 ans. Dans les années 2010, il s’élevait à 70 000 environ, alors que dans les années 1950, il était de 210 000 (soit 3 fois plus) pour une population mondiale alors trois fois inférieure à celle d’aujourd’hui, soit par habitant 9 fois plus qu’aujourd’hui.

Décennie Nombre de décès Evolution
1950’ 210 000 ///
2010’ 70 000 -67%

Nombre total de décès mondiaux par décennie :

Nombre total de décès mondiaux par décennie :

Source : Our World In Data

Légende :
Impact = choc
Wildfire = feu
Landslide = glissement de terrain
Mass movement = mouvement de masse
Volcanic activity = activité volcanique
Storm = tempête
Flood = inondation
Extreme temperature = température extrême
Earthquake = tremblement de terre
Drought = sécheresse

D’après le rapport 2014 du Intergovernmental Panel on Climate Change, il n’y a pas eu d’augmentation de tempêtes, de tornades, d’inondations ou de sécheresse depuis 30 ans. Le coût annuel de ces catastrophes a plus que doublé depuis 1990 mais, par rapport au PIB mondial, il a en réalité diminué. Cependant, il faut remettre ces chiffres en perspective. La population mondiale a augmenté de 2,2 milliards d’individus depuis 1990 et la taille de l’économie mondiale a plus que doublé.

En 1990, les pertes économiques s’estimaient à 48,63 milliards de dollars pour un PIB mondial de 22 570 milliards de dollars (soit un ratio pertes/PIB de 2,15). En 2017, on comptait 144,11 milliards de dollars de pertes pour un PIB mondial de 80 680 (soit un ratio pertes/PIB de 1,78). Depuis 1990, les pertes économiques liées aux catastrophes naturelles ont diminué de 17 % par rapport à l’évolution du PIB mondial.

Pertes économiques

Pertes économiques

Sources : Banque Mondiale, Our World In Data

Sources :
https://donnees.banquemondiale.org/ ...
https://ourworldindata.org/natural- ...
https://esa.un.org/unpd/wpp/DataQue ...

Partager cet article :

Autres lectures ...

Les propositions de la Convention pour le climat ou la nouvelle société totalitaire écologique
Nicolas Lecaussin,

Les propositions de la Convention pour le climat ou la nouvelle société totalitaire écologique

Non au « nouveau monde » des écologistes et des artistes !
Nicolas Lecaussin,

Non au « nouveau monde » des écologistes et des artistes !

Bomber le torse face aux démocraties et au capitalisme, c’est beaucoup plus facile que de critiquer le leader chinois Xi Jinping


Les émissions de gaz à effet de serre de l'Allemagne ont augmenté au cours de la dernière décennie
Henrique Schneider,

Les émissions de gaz à effet de serre de l'Allemagne ont augmenté au cours de la dernière décennie

Stop à l’hystérisation caniculaire !
Aymeric Belaud,

Stop à l’hystérisation caniculaire !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

Et le tsunami de 2004

le 4 septembre 2018, 07:20 par Olifield

Il fait grave remonter les statistiques de 2000-2009 !!

4 septembre 2018, 16:51 - Saint Just

En fait l'essentiel des statistiques récentes montre que ce sont les catastrophes géologiques qui font l'essentiel des morts, et elles ne sont pas liées au rechaussement climatique, dont le Tsunami.

- Répondre -

 css js



FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies