Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Rentrée scolaire : devenir « éco-citoyen » avant de lire-écrire-compter

Lors de la rentrée scolaire, en tant que parent d’une fille de 8 ans, j’ai eu droit au discours « pédagogiste » de la directrice d’un établissement privé et catholique réputé. Au lieu des encouragements afin de mieux travailler et des précisions sur les programmes, le discours était construit dans une langue de bois parfaite avec les clichés idéologiques tels que « l’apprentissage de la citoyenneté », « la découverte de l’autre », le « vivre ensemble » et comment devenir « éco-citoyen ».

Il est clair que le réchauffement climatique est bien plus important que d’apprendre à lire et à écrire. La directrice ne faisait que reprendre les directives de l’Education nationale et la communication du ministère pour cette rentrée. Il est question de « mobiliser tous les leviers pédagogiques au service de la refondation de l’Ecole » et « l’acquisition par chaque élève du socle commun » (sic) ». L’Ecole devra être « inclusive » (sic) et « juste », elle développera la « pédagogie de la laïcité », l’enseignement « moral et civique », l’éducation « aux médias et à l’information (pourquoi ?), le « parcours citoyen », la « réserve citoyenne ». Bien entendu, de nouveaux postes seront créés : 10 711 pour cette rentrée.

Toujours la même idéologie gauchisante, toujours plus de moyens et aucune vraie réforme de l’école : ni plus de liberté et d’autonomie, ni moins de syndicats, ni plus de concurrence. Partout on réforme l’école sauf en France qui continue à chuter dans les classements internationaux. L’IREF publie d’ailleurs un Index comparatif des systèmes éducatifs européens qui montre très bien que la réussite scolaire n’est pas une question de moyens mais de liberté et d’efficacité.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Education : la France est 12e en Europe
Une politique coûteuse et peu efficace

La liberté scolaire menacée
Le faux prétexte de la radicalisation islamique


Faute de réformes, des propositions électoralistes
Il faut interdire l’arrosage d’argent public avant les élections

Etude comparative des performances des systèmes éducatifs en Europe
La France est 12e sur 31 pays



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (3)

Formatage

le 6 septembre, 10:03 par Dominogris

Il y a encore pire que le manque de liberté des établissements et des professeurs : un véritable endoctrinement des élèves dont le discours cité dans cet article est le concentré. Au lieu de leur apprendre à lire, s'exprimer et réfléchir et donc à penser, on apprend aux élèves ce qu'il faut penser sur de multiples sujets. Et donc on exclut toute approche pluraliste. C'est extrêmement grave pour notre pays : cela conduira à un appauvrissement de la recherche et de l'innovation, ainsi qu'à des conflits résultant de l'enfermement idéologique.

- Répondre -

l'écologie, ça vous gêne ?

le 6 septembre, 15:37 par wpjo

Partiellement d'accord avec vous. Sur le point d'écologie, je ne pense pas que c'est peine perdue d'apprendre que l'espace public n'est pas une décharge privée pour 65 millions de Français. Comparons, par exemple, avec l'Allemagne où l'éco-respect va bien de pair avec économie d'énergie et constructions durables. Et où l'on n'engloutit pas des sommes colossales pour ramasser des merdes qui trainent partout.

6 septembre, 18:57 - orldiabolo

"je ne pense pas que c'est peine perdue d'apprendre que l'espace public n'est pas une décharge privée". Bien d'accord, mais est-ce vraiment un thème majeur à mettre en exergue dans un discours de rentrée ? Sur un C.V. "je ne jette pas mégots dans la rue" va sûrement motiver plein d'employeurs ! ;-)

6 septembre, 19:06 - Wilkinson

Wpjo : ce ne sont pas des sujets pour un enfant de 8ans. Il est clair que l'education tente d'inculquer "la bonne pensee" et non comment penser.
La deconstruction de la societe se poursuit dans tous les domaines avec des dogmes irrealistes.

- Répondre -

baratin

le 7 septembre, 08:06 par CHARLOT

Je ne m'étonne pas de cette logorrée dans la bouche d'une directrice d'école privée. Hélas, on retrouve le même abus du langage dans l'Eglise où le verbiage tient souvent lieu d'évangélisation.
La leçon de lecture-écriture-compter de l'école primaire peut être étendue à une leçon de rigueur spirituelle et intellectuelle dans l'Eglise de Dieu.

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications