Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Vague de licenciements : Google n’est pas une entreprise fondamentalement différente des autres

Vague de licenciements : Google n’est pas une entreprise fondamentalement différente des autres

par
292 vues

Sundar Pichai, le P-DG de Google et d’Alphabet (la maison mère de Google), vient de l’annoncer dans un message adressé aux employés de l’entreprise : 12 000 postes vont être supprimés dans le monde, soit un peu plus de 6% de ses effectifs. Ces licenciements concerneront, a-t-il précisé, « Alphabet, les produits, fonctions, niveaux et lieux d’implantation ».  Il a précisé que Google allait « soutenir les employés dans la recherche de leur prochaine opportunité » lors de cette phase de transition.

Si le géant américain avait semblé résister pendant un temps à la conjoncture économique difficile, il rejoint donc les autres Gafam qui ont déjà pris la décision de réduire leurs effectifs : Amazon (18 000 salariés licenciés), Meta (11 000), Microsoft (10 000) et Twitter (3 700).

L’entreprise basée à Mountain View entend ainsi se recentrer sur « les plus hautes priorités de l’entreprise », telle l’IA (intelligence artificielle). Il ne faut pas oublier que Google doit aussi faire face à la concurrence d’autres entreprises : ainsi OpenAI, qui a lancé fin novembre 2022 le robot ChatGPT.  En outre, Google subit le ralentissement économique qui frappe tout le secteur de la technologie, ce qui a freiné la croissance de ses revenus ces derniers temps. Les recettes provenant de la publicité n’ont augmenté que de 2,5% au troisième trimestre 2022 alors qu’elles comptent pour environ 80% des revenus de Google. Qui plus est, le résultat net d’Alphabet a baissé de 13% en un an.

Il ne faut pas s’émouvoir outre mesure de cette vague de licenciements chez les Gafam en général, et chez Google en particulier. Le nombre d’emplois que Google a créés depuis plusieurs années est impressionnant : de 61 814 employés en 2015, Google est passée à 186 779 employés en 2022, ce qui représente une augmentation de plus de 202% ! Après avoir beaucoup recruté durant la crise du Covid et les confinements, l’entreprise américaine licencie désormais car les temps ne sont plus les mêmes. Comme toutes les entreprises leader qui évoluent dans un secteur soumis à la concurrence et qui change en permanence, Google est en fait contraint de s’adapter. Cela montre encore une fois que Google n’est pas la multinationale omnipotente que l’on décrit souvent.

Évolution du nombre d’employés chez Google

FourWeekMBA BI Intelligence – Source data: Financial Statements

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Photini 26 janvier 2023 - 10:25

Cela ne me surprend pas. L’IA va progressivement rogner sur des emplois, devenus inutiles grâce à elle. Ceux qui disaient que les technologies allaient créer des emplois nouveaux pour remplacer les emplois obsolètes nous disaient des conneries. Cette information n’est pas anodine et elle devrait être prise en compte au plus haut niveau. Les emplois anciens disparaissent. On le savait. Les emplois nouveaux, à part les livreurs pour les bobos, ne vont-ils pas s’éliminer eux aussi? C’est nouveau. Ca vient de sortir.

Répondre
JR 27 janvier 2023 - 6:37

Bonjour, le déclin de Google est-il dû à sa censure carbo-climatique ? https://climatetverite.net/2022/01/14/google-censure-le-dr-roy-spencer/ Merci. Bonne libération de C02

Répondre

Laissez un commentaire