Tuesday, January 18, 2022
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Avec Yannick Jadot : l’écologisme raisonnable… Vraiment ?

Avec Yannick Jadot : l’écologisme raisonnable… Vraiment ?

par Aliénor Barrière

Avec 51,03% des votes, Yannick Jadot a été désigné candidat à l’élection présidentielle par les électeurs de la primaire écologiste. Le député européen est assurément moins « drôle » que son adversaire Sandrine Rousseau, mais propose-t-il pour autant un modèle politique plus raisonnable ? Rien n’est moins sûr !

Yannick Jadot incarne lui aussi, et sans trop se faire prier, la gauche woke décomplexée : on retrouve ainsi le désormais bien connu « il y a du racisme dans la police », le plus éducatif « les pages sombres de notre Histoire », et le très nuancé « le projet du Front national est d’abord un projet raciste ».

Son ambition se porte également sur les sujets de société : dans une interview au magazine Têtu, Yannick Jadot appelle à « réfléchir aux conditions d’une GPA éthique et à « créer les conditions d’un débat sur les contours d’une possible régularisation ». Quelques mois plus tard, il déclare être favorable à la PMA pour les personnes « transgenre ».

Lors du débat de l’entre-deux-tours écologiste, il s’est prononcé contre l’élevage industriel et pour l’interdiction progressive de la chasse. N’a pas manqué également la désormais traditionnelle mesure contre les riches, l’ISF climatique, et son pendant pour les pauvres, un revenu universel à 665€ par mois. S’en suivront des propositions dont la clarté ferait envie au candidat Macron de 2017 : « faire République », transformer le ministère de l’Intérieur « en ministère de la protection républicaine » et faire triompher « une écologie sociale et républicaine », autant de termes dont on pourrait se demander ce qu’ils veulent dire, mais une chance pour nous, ils sont républicains.

You may also like

1 commenter

Dudufe septembre 30, 2021 - 9:49

Avec Yannick Jadot : l’écologisme raisonnable… Vraiment ?
Je n’ai aucune affinité avec les « écolos » ,en particulier par le fait qu’ils ne devraient être qu’écologistes et ne pas appartenir à un parti politique quel qu’il soit .
Vous écrivez que Yannick Jadot incarne la gauche woke décomplexée. Même ,le cas échéant,si il y a du racisme dans la police en quoi cela concerne t-il l’écologie ?
Peut-être qu’un jour je voterai écologiste,mais je pense que ce parti restera tel quel !

Répondre

Laissez un commentaire