Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » John Kerry : “L’invasion russe de l’Ukraine ne doit pas nous distraire de la catastrophe climatique”

John Kerry : “L’invasion russe de l’Ukraine ne doit pas nous distraire de la catastrophe climatique”

par
161 vues

Dans une interview accordée cette semaine, l’ancien secrétaire d’État américain John Kerry a mis en garde contre les « conséquences massives en termes d’émissions de CO2 » d’une guerre russe contre l’Ukraine, qui, selon lui, détournerait l’attention des travaux sur le changement climatique. Néanmoins, a-t-il ajouté, « j’espère que le président Poutine nous aidera à rester sur la bonne voie en ce qui concerne ce que nous devons faire pour le climat. »

Pour cela, John Kerry va sûrement lui conseiller de convertir les chars d’assaut de l’armée russe à l’électrique. Il pourrait également lui expliquer que le territoire ukrainien, si vaste, peut accueillir des millions d’éoliennes et de panneaux solaires.

L’agression par un criminel de guerre d’un pays souverain, c’est dommage pour John Kerry. Mais si Poutine le fait de façon écologique, alors ça change tout. Les Ukrainiens devraient probablement applaudir que la Russie lui apporte un avenir vert et radieux. Mais au lieu de cela, ils sont des millions à fuir les zones de combats… en voiture individuelle, fonctionnant sûrement au diesel ou à l’essence. « Quelle honte pour la planète » doit se dire M. Kerry.

Vous pouvez aussi aimer

7 commentaires

JR 26 février 2022 - 6:55

Bonjour, c’est certain M. Kerry, la grande supercherie climatique rapporte énormément plus et plus longtemps qu’une « petite » guerre eu Europe. Et un moment, plutôt que de chasser les papillons (le C02) les esprits seront préoccupés par un vrai problème, un drame à nos portes. Alors, le futile disparait. M. Kerry est gêné, pauvre M. Kerry, il est vrai que le gain estimé à 150 000 milliards de $, soit la moitié des taxes et impôts de la planète est bien plus essentiel que la défense d’un pays.
Quant à la stupide remarque de ce dégénéré Kerry, carbono-réchauffiste, si l’on s’en tient au seul C02, sans parler de la pollution générée par cette guerre, cela démontre une fois de plus que la chasse au C02 est purement et simplement non seulement inutile, mais ruineuse dans notre pays.
Rappelons que la molécule de C02 (0,04 %) est un gaz rare, dit équilibré, c’est à dire qu’il reparti uniformément autour du globe terrestre en 6 semaines. Outre ses caractéristiques bienfaisantes, sans lui pas de culture, pas de végétation, il est indispensable et irremplaçable à la vie sur terre. C’est pour cette raison que les collapsologues le vilipendent, car c’est la gaz de la vie.
Remarquez que le meilleur anti-Covid, s’appelle Vladimir Poutine, grâce à lui, le virus Covid a enfin disparu (de nos écrans… 😉).
Cela étant dit, les propos de Kerry qui s’inquiète avant tout pour la rentabilité de l’escroquerie climatique, pour lui et ses complices, sont d’une mesquinerie outrancière, alors que nos voisins vivent un moment dramatique et historique. Merci. Bien à vous

Répondre
Nounours 27 février 2022 - 5:40

Bonjour JR,
j’ajoute que Kerry devrait demander à Poutine un « Passe Climatique » ; la dernière lubie des escrologistes du WWF qui au passage a été créé par un prince d’Angleterre nommé Philip.
Celui-là même qui souhaitait se transformer après sa mort en virus mortel pour débarrasser la planète des humains.
Malthusianisme et eugénisme sont les deux mamelles de l’escrologie.
Bien à vous.

Répondre
JR 27 février 2022 - 8:22

Bonjour Nounours, la police idéolo-climatique voit le jour. Le drame dans tout cela, c’est que le vocable climatique est complétement inadapté, si toutefois cette police voulait gérer l’activité humaine. En fait, cette police est déjà en place, si l’on considère toutes les mesures liberticides sous prétexte vert, les malus de 40 000 €, les taxes diverses qui représentent parfois le double de la TVA pour payer les subventions aux énergies intermittentes (moulin à vent), les surcoûts dans la construction, la liste n’est pas exhaustive. Cette idéologie est le fléau du XXI ème, au même titre que le communisme et le nazisme. Les élections imminentes seront fatidiques pour la bascule entre deux choix de société. Soit « n°6 dans la série le Prisonnier », soit le monde libre.
L’IREF pourrait consacrer un billet enquête sur les créateurs de WWF & Greenpeace et remonter aux détenteurs capitalistiques, ils ont même créé un groupe nommé: « Le groupe vert des 9 ONG environnementales ». Il y a de la fripouille de choix.
Boris Johnson est aussi d’obédience carbono-réchauffiste, mais pas au point du prince Philip qui, lui, atteint le summum du cynisme. Il doit être bien vu par le tristement célèbre Klaus Schwab le patibulaire tenancier de Davos et nos éscrologues locaux qui pullulent sur les médias subventionnés.
Mais Nounours, se seriez-vous pas complotiste ? En attendant ne loupons la grande fête nationale de l’anniversaire du Rainbow Warrior le 10 juillet. Merci. Bien à vous

Répondre
Farondan 27 février 2022 - 9:38

Bien que mon interrogation soit un peu éloigné du sujet de cet articlet..
IREF, pourrait, peut-être, apporter son espertise ?
Avec cette guerre en Ukraine engendrent une hausse du prix du gaz, qu’elle attitude la France devrait elle adopter dans le développement des éoliennes ?
En effet, 70 %, environ, du potentiel de production électrique des éoliennes est généré par des centrales thermiques à GAZ.
Nos décideurs auraient ils inventé la triple peine !!!

Répondre
JR 27 février 2022 - 8:28

Bonjour, vous voulez dire; En France, env 70 % de l’électricité est d’origine thermonucléaire ? si c’est la question, oui. Merci. Bien à vous

Répondre
JCC 27 mars 2022 - 11:44

Non, non, il s’agit bien de potentiel de production, pas de production. La France a bien 70% de ses capacités en nucléaire, mais pour chaque parc éolienne construit il faut souvent une centrale à gaz pour les jours où Eole se fâche et ne souffle point.

Répondre
Farondan 27 février 2022 - 9:41

Bien que mon interrogation soit un peu éloigné du sujet de cet articlet..
IREF, pourrait, peut-être, apporter son espertise ?
Avec cette guerre en Ukraine qui engendre une hausse du prix du gaz, qu’elle attitude la France devrait elle adopter dans le développement des éoliennes ?
En effet, 70 %, environ, du potentiel de production électrique des éoliennes est généré par des centrales thermiques à GAZ.
Nos décideurs auraient ils inventé la triple peine !!!

Répondre

Laissez un commentaire