Accueil » Le Malus écologique sur les automobiles, une taxe encore plus perverse que vous ne le croyez

Le Malus écologique sur les automobiles, une taxe encore plus perverse que vous ne le croyez

par Vincent Bénard
La cuvée 2022 du malus écologique automobile est arrivée, toujours plus saumâtre, puisqu’à émissions égales, la hausse tourne autour de 50% par rapport au tarif 2021.
Le malus est une taxe à l’achat du véhicule, définie en fonction des grammes de CO2 émis par votre véhicule à chaque kilomètre selon une mesure normalisée officielle. Si votre véhicule émet moins de 127g de CO2 au km selon cette norme, vous ne payez pas de malus. Au-delà, pour chaque gramme, le barème augmente, suivant une logique… qui défie toute logique.

 

Baroque Barème !

En effet, le malus est justifié par le fait qu’il force l’acheteur à payer pour les tonnes de CO2 que son véhicule émettra tout au long de sa durée de vie. Vous pensez donc que ce malus est représentatif d’un prix à la tonne multiplié par la distance parcourue en moyenne par un véhicule au cours de sa vie (13 000 km/an, 250 000 km au total) ? Et bien pas du tout !

En effet, le prix à la tonne n’augmente pas du tout de façon linéaire, comme le montre le graphique ci dessous:

L’acheteur d’une voiture émettant 127g/km, soit 31,75 tonnes durant ses 250 000 km de vie, ne paie rien. Pour 140g (35 tonnes), chaque tonne de CO2 lui est facturée 9€, mais pour 160g (40 tonnes), la tonne est facturée 55€, et pour 200g, 363€ !

Et la différence est encore plus flagrante si vous considérez qu’un véhicule émettant 31,75 tonnes au cours de sa durée de vie, ne paie rien. Si vous considérez que le législateur vous alloue de ce fait un quota de 31,75  tonnes par véhicule, alors le coût de chaque tonne émise au delà de ce quota évolue ainsi:

Le véhicule qui émet 128g au Km se voit, selon cette modalité, plus pénalisé que celui qui en émet 140, puisque la tonne au-dessus du seuil de gratuité lui est facturée 200 euros, contre 95, ce qui est tout de même fort de café.

Puis au-delà de 140, la courbe reprend son hyper-progressivité. Un véhicule émettant 160 grammes (2205 euros de malus), émettant en moyenne 40 tonnes au cours de sa vie, voit chaque tonne émise hors-quota être facturée 267€ à son acheteur. Pour 180g, le prix de la tonne hors quota atteint 563€, et pour 200g, la barre des 1000€ par tonne est allègrement franchie ! La taxe parabolique, vous n’en avez pas rêvé, l’État l’a quand même faite.

Ce sont les mêmes tonnes de CO2. Une tonne de CO2 émise par un véhicule émettant 100g au km a exactement la même influence atmosphérique qu’une tonne émise par un véhicule émettant 200g. La logique voudrait que le second paie 2 fois plus au kilomètre que le premier, mais pas plus. Pourtant, le prix imposé pour chaque tonne par le malus n’est pas identique, des accroissements mineurs des émissions se traduisent par une hyperinflation de la taxe.

 

L’acheteur de voiture neuve, cette vache à lait

Ces prix fous sont à mettre en rapport avec le cours moyen de la tonne de carbone en Europe supporté par les agents économiques lorsqu’ils échangent leurs quotas de CO2 sur les marchés officiels (source ministère, prix en dollars) :

L’acheteur d’une voiture consommant 7 litres au 100km voit donc ses émissions futures, au-delà de son quota de gratuité, lui être facturées beaucoup plus cher que les émissions d’une entreprise dans la même  situation.

Pire encore, cette taxe est identique qu’il roule 13 000 km par an, ou 8 000, ou 25 000. Qu’il ait le pied lourd ou soit un conducteur économe. L’acheteur de la voiture neuve paie la taxe, qu’il conserve le véhicule jusqu’à sa destruction, ou qu’il la revende, l’acheteur de seconde main n’étant quant à lui pas (encore ?) soumis à cette obligation. Cette taxe viole donc le principe pollueur payeur par de nombreux aspects.

 

La taxe carbone existe déjà, c’est la TICPE

Au reste, il existe déjà une taxe carbone sur l’usage de l’automobile, beaucoup plus justifiable intellectuellement, quand bien même les automobilistes la jugent désagréable: c’est la TICPE prélevée sur les carburants. Celle-ci représente pour le contribuable une charge strictement proportionnelle à la consommation, que l’on roule peu, beaucoup, avec le pied lourd ou léger, avec un véhicule économe ou luxueux.

La TICPE (plus la TVA sur la taxe) payée par les seuls automobilistes a représenté 24 milliards d’euros en 2018, pour environ 75 millions de tonnes de CO2 émises, soit un coût de 320 euros à la tonne, déjà incroyablement supérieur au cours de la tonne sur les marchés d’échange du carbone.

De plus, les 24 milliards correspondent quasiment aux subventions cumulées versées à la SNCF et aux régies locales de transport, supposées être plus vertueuses en termes d’émissions de CO2 que l’automobile. Sans ces subventions, ces organismes seraient en faillite et ne pourraient assurer leur service de transport moins émissif. On peut donc affirmer que la TICPE est largement suffisante pour dédouaner l’automobiliste des effets supposés de ses émissions de CO2.

 

Conclusion

Aucun raisonnement, ni logique, ni écologique, ne peut justifier ni le mode de calcul ni le montant du malus imposé aux seuls acheteurs de voitures neuves, ni les différences de taxes imposées à des acheteurs de voitures aux émissions marginalement différentes. Il est donc permis de se demander si cette taxe ne constitue pas une violation flagrante de l’égalité des contribuables devant l’impôt. N’y aurait-il pas matière à former un recours collectif contre cette taxe de ce point de vue ?

You may also like

33 commentaires

JR 13 janvier 2022 - 9:04

Non au communisme, il ne passera pas.

Bonjour, ces malus dignes d’un pays de l’ex bloc communiste sont un hold-up sur l’industrie automobile, les automobilistes et la liberté de ceux-ci. C’est une atteinte au libre choix. Le Montant maxi est désormais de 40 000 €, avant une interdiction complète. Une fois de plus cette histoire avait commencé sous Hollande avec un malus maxi de 1 500 €, nous crions déjà au scandale, avec Macron nous passons à 40 000 € !
Nous ne savons plus comment acheter un véhicule correspond à nos usages (places, bagages, bricolage, famille, polyvalence, etc…), la grosseur d’un véhicule et sa réduction de malus est associé à un nombre de personne composant la famille, les petits enfants, les enfants des voisins que l’on emmène au sport, les parents, les grand parents, etc…ils s’en fichent. Mathilde Panot (députée communiste) en son temps, avait œuvré de plein fouet contre les ruraux en imposant le malus rédhibitoire sur les véhicules pick-up 4 places qui étaient parfaitement adaptés à l’usage rural (famille, bricolage, animaux, remorquage, montagne, etc..). Nous sommes dans un pays COMMUNISTE, un pays COMMUNISTE, vous avez bien lu COMMUNISTE.
Le véhicule que vous devez acheté est imposé par le Kremlin de Macron. D’où la cote des occasions qui remontent et que les propriétaires font durer. En tout cas ce sera aussi notre cas.
Ce n’est pas vous qui décidez ce dont vous avez besoin, c’est l’état de Macron.
Attention, ce n’est pas un argumentaire anti voiture électrique, elles ont leur utilité en centre ville, mais là nous assistons à une dérive sectaire dangereuse.
En parallèle l’industrie automobile s’apprête à vivre sa plus grande crise, digne des fermetures de mine de charbon.

De plus, la chasse éhontée au Carbone est infondée, et relève de la supercherie idéologique et de la psychiatrie. Le C02 ne faisant de mal à personne, bien au contraire. Mais le chiffre des recettes explique cela.
Les malus doivent être purement et simplement supprimés, merci nos parlementaires.
Merci pour ces graphiques et ces chiffres stupéfiants. Bien à vous

Répondre
fourmaux 14 janvier 2022 - 9:00

excellente analyse je vous rejoins
cela fait plaisir que nous puissions encore discuter intelligemment et mettre a mal ces diktats des khmers verts

Répondre
JR 15 janvier 2022 - 10:16

Bonjour Fourmaux, la meilleure défense c’est l’attaque Nous n’avons fait que de les regarder, maintenant nous les dénonçons fermement avec des arguments. Merci. Bien à vous

Répondre
Nounours 13 janvier 2022 - 10:31

Bonjour,
@ J.R.,
Effectivement, nous vivons dans un pays qui a une forte tendance au communisme débridé mais aussi au fascisme et je dirais en passant bien malgré moi par le point Godwin à une tendance au nazisme. Parmi les plus connus, il y a eu le nommé Staline, puis le fasciste Mussolini et enfin le petit moustachu ce triste sire qui repoussaient tous la démocratie parlementaire… C’est du vécu à l’heure actuelle. Les pleins pouvoirs votés pour une petite pandémie, la dictature de l’alignement aux volontés des commissaires européens via Von Der Leyen et des dangereux dictateurs onusiens. Le refus du respect du vote des citoyens par Nicolas Sarkozy. Nous avons un nommé Pécron au pouvoir mais dans peu de temps ce sera sans doute Macresse. La sociale démocratie n’a plus rien de social et encore moins le goût de la démocratie.
Bien cordialement.
Merci à l’auteur de l’article pour ces informations pertinentes et très utiles pour l’avenir en 2022.

Répondre
Christian 14 janvier 2022 - 5:51

L’article démarre d’un mauvais postulat: faire payer les émetteurs de CO2. La transition écologique imbécile voulue par le gouvernement va couter 10 % de pouvoir d’achat , en moyenne aux français. Comment faire payer les riches 20% et les pauvres Zéro? En taxant les produits de riches.
Quelques niches fiscales temporaires au pays de l’absurde: la voiture électrique dont la construction et la consommation émettent beaucoup de Co2 au km parcouru.
Il faut bien trouver de l’argent , pour payer à EDF 5€ /Mwh ; ce que le consommateur n’est facturé 1. Les éoliennes installées à grand frais n’ont pas de vent.Nous sommes obligé d’acheter à l’Allemagne de l’électricité produite au charbon , pour nos voitures électriques. Le bilan de ces dernières présente le record d’émission de CO2 , avec une subvention du gouvernement !
Mais nous n’avons pas encore atteint le sommet de l’absurdité

Répondre
LAURENT46 14 janvier 2022 - 6:06

Etant en Province et faisant régulièrement 1000 Km à travers la France avec un gros chien, un deuxième en héritage pour ne pas le laisser à la fourrière et 3 petits enfants que j’emmène régulièrement et sans oublier ma taille 1m95 ce qui limite déjà le type de véhicule. Un terrain et jardin autour de ma maison que j’entretien et dois aller régulièrement à la déchetterie. Dans les faits une bonne routière mais aussi véhicule de « travail »
Traverser la France je n’ais d’autres moyens que la voiture que ce soit par avion ou par train il me faut passer par Paris et cela coûte une petite fortune et fait parti de la belle organisation de la République. Obligé de changer mon C8 400 000 Km j’avais opté pour un traveller ou equivalent que je voulais un peu plus grand toujours pour des raisons de place et pour ne pas être en surcharge ni y attacher une remorque. Il faut déjà se lever tôt pour trouver un véhicule autre que du GO pour faire ces trajets ou les routes sont toujours en travaux ou mauvaises avec davantage de camions que de voitures ou presque et la fameuse route de la mort. Pour un prix d’achat équivalent j’ai trouvé un Mercedes V250 d’un an et demi avec peu de Km. Bonne surprise sur les 1000 Km je consomme 1 gros litre de moins qu’avec le C8 ce qui n’est pas mal mais mauvaise surprise 8000 € de malus et le restant de mes économies pour que quelques gros friqués puissent s’acheter des porches ou autre véhicule fabriqué loin de ce pays et soit disant électriques sur un peu plus de 50 km ce qui sur de grandes distances et sur un terrain ou les bornes électriques sont quasiment inexistantes. Voilà la « mer deux » de nos gouvernances des villes qui une fois de plus sont complètement à côté des besoins de la population, eux qui roulent gratos toute l’année aux frais des contribuables. Comment ne pas avoir la haine envers toute cette racaille qui gouverne ce pays et qui de toute manière n’aura jamais assez de fric, que ce soit sur le plan local ou national. Comment avoir encore ne serait ce que le moindre respect envers toute cette organisation de voleurs et de menteurs. Comment ne pas avoir envi de prendre armes pour combattre toute cette racaille qui distribue l’argent aux fainéants et assistés du monde entier sur le dos de ceux qui ont trimé toute leur vie pour se payer un petit plaisir. Il ne manque plus que la lecture de quelques livres come celui de prats et quelques autres pour ne pas avoir envi de pendre haut et court toute cette infâme politique de cette République.
Comme tout cela ne suffit pas voilà les radars des collectivités locales qui n’ont pas plus de fric que les autres mais qui ne se privent de rien et moins encore de serviteurs de la République stressé pour faire 25 h de présence. Comment seulement à les écouter avoir envi de se déplacer pour encore aller voter pour toute cette racaille.

Répondre
JR 14 janvier 2022 - 10:08

@Laurent
Bonjour, nous vivons une situation quasi similaire avec quelques contraintes en plus. Si nous subissons ces aberrations, nous serions dans l’obligation d’acheter 3 véhicules au lieu d’un seul, c’est un paradoxe., mais comme nous le pouvons pas, nous serions contriat et forcé de changer de mode de vie. C’est ‘objectif des macronistes et EE Les khermers verts qui assignent les Français à résidence, de couper les liens intergénérationnelles, amicaux, de réduire les libertés et nous l’avons compris de décourager les concitoyens résidants ou souhaitant résider en milieux rural ou hors des grandes métropole, mais pas que. La Kremlin décide que nous devons rester derrières nos écrans.
« La cause doit toujours précéder l’effet « , en effet, + 0,01 point de Carbone en 150 ans, dont sans doute la moitié d’origine anthropique, donne la résultante suivante: Plus de 1 500 € la Tonne de C02 pour l’automobiliste, du jamais vu dans toute l’histoire de toute les fiscalités. C’est un ratio cosmique, même la mafia ne fait pas fait mieux.
L’expression « Le casse du siècle » n’est pas exagérée, c’est le moins que l’on puisse dire !
Les religieux du climat et du C02, mais vrais escrocs nous mènent aux chaos.
Heureusement que des parlementaires comme Anne-Laure Blin ou Jean-Charles Taugourdeau, que nous félicitons au passage, commencent par dénoncer cette monstrueuse supercherie organisée, tentaculaire et mafieuse. Cette affaire va mal se terminer.
Bon C02. Libérons la France. Merci. Bien à vous

Répondre
Cirica 14 janvier 2022 - 5:28

la logique ecolo est que vous devez rester chez vous 🙂
sinon comment atteindre l’objectif gouvernemental de réduction des gaz à effet de serre de -55% en 2030 ! Sauver la planète risque de couler notre économie et de faire encore plus triompher les régimes totalitaires comme la Chine qui ont des objectifs de reduction moins ambitieux et plus lointains

Répondre
JR 15 janvier 2022 - 10:08

Bonjour Cirica, d’autant plus que le 1 er GES est la vapeur d’eau…les éscrolos veulent-il captiver les nuages et l’humidité de l’air (env 75 %). Le C02 (0,04 %) n’intervient que de façon infinitésimal dans le processus d’absorption des Infra rouge. Rappelons que la France ne généré que 0,86 % du C02 d’origine anthropique mondial, dont la moitié est immédiatement par la nature. D’où le verdissement de la planète.
Ces billets expliquent parfaitement votre sentiment :
https://climatetverite.net/2021/11/24/la-neutralite-carbone-en-2050-que-de-sacrifices-pour-un-resultat-negligeable/
https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR9-1.pdf
Vous avez vu juste, il s’agit uniquement d’assurer le déclin, sous prétexte d’un nouveau dieu, la religion climatique est née. Dans l’histoire du monde, les religions ont souvent déclenchées des guerres.
Libérons la France. Merci. Bien à vous

Répondre
Nicolas Carras 14 janvier 2022 - 6:54

Bonjour Vincent Bénard, et merci pour cet article (et bonne année 2022).

« Il est donc permis de se demander si cette taxe ne constitue pas une violation flagrante de l’égalité des contribuables devant l’impôt. »

Cette taxe fait partie d’un tout : la destruction des libertés fondamentales des individus, de leur liberté économique.

C’est une spoliation parmi tant d’autres.

Liée dans ce cas à une aberration scientifique : le CO2 serait un polluant. Ce qu’il n’est pas.

Que les Français sortent en masse dans la rue et aillent camper devant Bercy.

A++

Répondre
JR 14 janvier 2022 - 11:13

Bonjour Nicolas, votre idée m’interpelle au plus haut point: « Il est donc permis de se demander si cette taxe ne constitue pas une violation flagrante de l’égalité des contribuables devant l’impôt. ».
Concernant la suite de vos constatations, je suis parfaitement en phase.
Résistons. Charles au secours ! Merci. Bien à vous

Répondre
Verdun 16 janvier 2022 - 1:24

Étonnant qu’ils n’aient pas encore pensé à taxer les nanoparticules car avec les FAP ils auraient un business des plus juteux.

Bien à vous

Répondre
en fait 14 janvier 2022 - 8:50

Oui, nous sommes bernés, pardon dirigés par chez des fous dangereux !
d’ailleurs le peuple n’est pas dupe, en 2021 les Français n’achètent plus que des voitures d’occasion 4/5, pour le neuf les particuliers ne représentent 43 % du tout, au global en neuf nous retrouvons le niveau de 1970 !.
l’automobiliste est volé « légalement » merci qui

Répondre
JR 14 janvier 2022 - 11:10

Bonjour, c’est cela et pour tuer le reste ils inventent les ZFE. Merci. Bien à vous

Répondre
Astérix 14 janvier 2022 - 9:20

Vous pouvez compter sur nos crétins de technocrates pour imaginer encore une escroquerie de plus. Il est urgent de supprimer ce bonus malus qui fausse la réalité. achetez une revue automobile et regardez bien les nouveaux barèmes 2022 !!
Le malus a été soigneusement augmenté y compris pour les voitures sportives ou haut de gamme dont les acquéreurs doivent s’acquitter d’un malus de 40 000 € en plus du prix d’achat. c’est un véritable scandale car je ne vois pas pourquoi les amateurs de voitures sportives ou haut de gamme seraient pénalisés si c’est leur plaisir ??
Profitez en pour regarder les prix des voitures neuves qui se sont envolés dans des proportions inimaginables !
Mais les français qui ne voient rien sont contents et trouvent normal de payer leur carburant taxé et surtaxé à 80 % (taxes sur les taxes) ???
J’attends les propositions des candidats à la présidentielle sans aucun espoir alors qu’il serait très facile de baisser les taxes sur les taxes à 20 % au lieu de 80 % !!

Répondre
JR 14 janvier 2022 - 11:07

@Astérix
Bonjour, tout à fait, cette mesure appauvrit encore la France et les rentrées fiscales, car les acheteurs potentiels renoncent. Ils conservent leurs anciens modèles. C’est donc des ventes, de la TVA, des pertes pour les concessionnaires, des entretiens moins couteux, des pneus et des assurances moins chers, bref, tout une économie qui disparait. C’est pas grave, il suffira d’augmenter les impôts.
C’est d’autant plus stupide que les passionnés ne roulent pas 100 000 kms/an, outre le fait que le C02 ne pollue absolument pas, bien au contraire.
Mais, mais curieusement une automobile malussée à 40 000 € en France correspond à 280 € de frais divers en Allemagne… ! (Pas folle la guêpe)
Avec la Macromaniaverdâtre tout doit disparaitre ! C’est la grande braderie .
Le député Jean-Charles Taugourdeau était intervenu à l’Assemblée en dénonçant « tout ce qui bouge on le taxe, tout ce qui bouge encore on le taxe encore plus et tout ce qui meurt, on le subventionne ».
Le même dit aussi  » « Tous ceux qui travaillent n’en peuvent plus de la multitude de normes édictées au nom du développement durable et du prétendu réchauffement climatique. Vous savez ce qu’ils disent, les Français, dans nos campagnes ? « C’est le nouveau truc à la mode pour nous pomper notre fric. »
Bravo Monsieur le député, vous êtes proche de vos concitoyens-contribuables, sans aucun doute. Cette supercherie idéologique, associée à une escroquerie gigantesque laissent présager des désordres dans notre beau pays.
Supprimons purement et simplement les malus automobiles.
Libérons la France. Charles au secours ! Merci. Bien à vous

Répondre
STRABON 16 janvier 2022 - 7:39

Charles est LREM. Croyez vous un instant que son rapport servira son parti ? Non bien sûr. En revanche, les électeurs ont reçu 5/5 le résumé et vont exiger du successeur de Macron de tout régler en à peine 5 ans. C’est là la perversité du personnage qui n’a pris aucune mesure pendant son mandat et laisse au suivant de remettre de l’ordre. Et d’aucuns journalistes accusent déjà E. Zemmour d’être le « chantre de la guerre civile » (Zineb El Rhazoui) ! Ma mère me disait qu’après les socialistes (mutants en LREM, cas précis de Veran et des députés), il y avait la guerre.
Ils sont capables de tout.

Répondre
Alex 14 janvier 2022 - 9:41

« Non au communisme, il ne passera pas »… Mais si, mais si. Il est même déjà passé en France.

Répondre
JR 15 janvier 2022 - 9:44

Bonjour Alex, oui, mais il n’est jamais trop tard, le grand Charles nous a montré la voie. Nous ne lâcherons rien. C’est au fond du trou que la France est la plus forte. Le mur de Berlin ne devait jamais tomber et pourtant je l’ai vu tomber. Nous repousserons ces néo-communistes qui se cachent sous une robe verte.
Libérons la France. Merci. Bien à vous

Répondre
AlainD 14 janvier 2022 - 10:10

Ces calculs alambiqués sont effectués par des ronds de cuir parisiens parfaitement nantis en matière de transports urbains et quant aux ministres et autres inutiles ils utilisent des véhicules de l’Etat qui ne leur coûtent rien.
Il n’y a aucune justification à l’existence de cette taxe – une de plus – dans ce tonneau des Danaïdes.
L’Etat nous vole, je n’ai pas d’autre conclusion.

Répondre
JR 15 janvier 2022 - 9:37

Bonjour Alaind, à ce tarif, ce n’est plus du vol, c’est un massacre, personne ne doit survivre. Même la mafia n’arrive pas à la cheville de la rentabilité de cette gigantesque supercherie médiatique (euh climatique). C’est le casse du siècle. Les initiateurs et les complices de cette escroquerie devront répondre de leurs faits . Merci. Bien à vous

Répondre
Alain 14 janvier 2022 - 11:22

Comme vous le dites, la taxe carbone c’est le TIPCE. Le malus n’est pas directement lié à l’émission de CO2 pas plus que la future taxe au poids du véhicule, il s’agit de dissuader l’achat de ces véhicules et donc le montant est arbitraire.

Taxer la pollution est encore une faveur aux plus aisés: ils peuvent payer ces taxes et donc continuer à vivre comma avant. Le moins aisé par contre devra devenir encore plus sobre tout en subissant les conséquences des émissions de ceux qui savent payer

Répondre
JR 15 janvier 2022 - 9:31

Bonjour Alain, certes, mais dans ce cas c’est pire, l’état taxe une non pollution, l’état taxe l’aliment des plantes et des céréales. L’état taxe honteusement la molécule de la vie sur terre. Le C02 présent à 0,04 % dans l’atmosphère n’ayant jamais été un polluant, ni une particule fine. C’est une mesure dogmatique, ils ne veulent supprimer les voitures supprimer la liberté. Le Kremlin macronovert décide de ce que doit acheter le peuple. C’est le IV Reich cher au sombre Klaus Schwab. Il s’agit du casse du siècle que se déroule là , sous nos yeux. Libérons la France. Merci. Bien à vous

Répondre
VINCENS 14 janvier 2022 - 6:13

Si tous les impôts et taxes sont ou deviennent « de redistribution » (au lieu des seuls impôts sur le revenu et sur la fortune immobilière), il vaut mieux carrément indexer tous les impôts et taxes sur la déclaration de revenus de chaque consommateur, avec un barème progressif, et on obtiendra que le pouvoir d’achat réel du PDG soit égal à celui du smicard. On aura changé d’économie et on verra bien si cet assistanat intégral rend notre pays prospère !!

Répondre
LAURENT46 15 janvier 2022 - 7:22

Il y a bien longtemps que je dis et que j’écris que nous sommes gouverné par des escrocs à col blanc mais toujours censuré jusqu’au jour ou cela va exploser. C’est l’automobile en général qui est détruit dans ce pays et certains comme les gauchistes de la CGT qui tellement stupides n’ont encore rien compris ils s’en prennent aux patrons alors que les vrais responsables sont ceux de nos gouvernances nationales et locales ces derniers n’étant pas en reste pour aller chercher du fric de tous côté comme avec des radars alloués à leur seul usage alors que d’autres pays Européens les suppriment jugeant le coût de ces produits trop élevé par rapport aux revenus rt de plus inutiles et dangereux, mais la République s’n donne à coeur joie. Les contrôles techniques sont aujourd’hui du même niveau fait par des manipulateurs dont l’incompétence est du plus haut niveau. La République ne fait que du court terme organisé par une incompétence hors normes.

Répondre
CHARPENEL Bernard 15 janvier 2022 - 9:51

un moteur diesel 150 ch sur mon 4×4 taxe de 20 000 euros le même moteur sur un e camionette 0 euro pourquoi ???

Répondre
JR 15 janvier 2022 - 9:05

Bonjour Bernard, les véhicules utilitaires ne sont pas encore concernés par les diaboliques malus éscrolologiques au nom du bienfaisant C02… Mais ne nous réjouissons pas, il y a toujours un groupe parlementaire à l’affut pour emmerder les Français et déclasser la France.
Cette affaire est scandaleuse et s’inscrit dans une longue démarche de réduction des libertés de circuler, de libertés de choix et de liberté tout court. Les Français contribuables commencent seulement à s’apercevoir de ce couperet à l’occasion d’une intention de changement de véhicule. Il est indispensable de lancer une action en justice pour vol, mensonge, escroquerie et atteinte aux libertés des citoyens. Libérons la France. Charles au secours. Merci. Bien à vous

Répondre
Astérix 17 janvier 2022 - 10:45

É. Zémour est le seul à vouloir supprimer le permis à points. Je pense qu’il faut remercier tous les défenseurs de l’automobile si injustement matraquée.
Nous n’avons pas besoin d’une justice administrative de type ex URSS. Seul l’état de droit doit s’appliquer en matière automobile comme ailleurs !

Répondre
JR 17 janvier 2022 - 2:10

Bonjour Astérix, de plus, son cabinet (Alex Destouches) vient de me répondre ce jour sur la question du CASSE du SIECLE (réchauffement médiatique), je cite: « Nous avons bien reçu votre courrier avec les éléments portants sur le réchauffement climatique et sur l’impossible débat actuel. Comme vous avez déjà pu l’entendre Eric Zemmour, sans être catégorique sur cette question, reproche aux médias et aux scientifiques de confisquer et d’empêcher une divergence de point de vue ».
Ce candidat se démarque et souhaite un débat contradictoire et non plus une messe des thuriféraires du GIEC Onusien. Merci. Bien à vous

Répondre
Astérix 17 janvier 2022 - 7:09

Merci JR
Pouvez-vous me communiquer les coordonnées de son cabinet (Axel Destouches)
Bien à vous.

Répondre
JR 18 janvier 2022 - 7:32

Bonjour Astérix,: Reconquête à l’attention de Alex Destouches, 10 rue Jean Goujon 75008 Paris. Merci. Bien à vous

Répondre
JR 17 janvier 2022 - 8:38

Bonjour, retour sur l’intervention pertinente et détonante du député Jean-Charles Taugourdeau: https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2019/12/05/trois-syllabes-climato-realistes-a-lassemblee-nationale-bravo-a-jean-charles-taugourdeau/
Félicitations, Monsieur le député Taugourdeau vous êtes digne de Charles De Gaulle !
Merci. Bien à vous

Répondre
JR 9 avril 2022 - 8:16

Bonjour, Présidentielle : ce que les candidats prévoient pour les automobilistes : https://www.40millionsdautomobilistes.com/presidentielle-ce-que-les-candidats-prevoient-pour-les-automobilistes.
Sans surprise, les candidats éscrolo-gaucho-cancelo-wokistes sont les plus liberticides et font preuves d’une imagination perverse pour faire mourir un secteur entier de l’industrie. Déception incommensurable de V. Pécresse qui est à côté de la plaque, dont son idéologie carbono-réchauffiste n’est désormais, hélas, plus à démontrer🤢. L’info circule dans le secteur automobile et le milieu des passionnés, elle n’aura donc pas nos voix. Pour elle les carottes sont suites, après le PS, les LR passent à la trappe. Enfin, une candidate propose de supprimer les malus (jusqu’à 50 000 €)🚗❤ . Merci. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire