Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Taxe foncière : 16.5 % d’augmentation en 5 ans

Il ne fait pas bon être propriétaire en France. Harcelés par les réglementations, les propriétaires subissent aussi un matraquage fiscal permanent.

Selon l’Observatoire de l’UNPI (Union Nationale de la Propriété Immobilière), la taxe foncière a augmenté de 16.5 % en moyenne sur tout le territoire national entre 2009 et 2014. Dans certaines villes (Amiens, Le Havre, Angers…), l’augmentation atteint même 55 % !.

Et à cela se rajoutent une trentaine d’autres taxes que les propriétaires doivent acquitter…

Partager cet article :

Autres lectures ...

Macron demande 5 euros aux propriétaires
L’IREF demande l’ubérisation du logement

Le bricolage fiscal ne fera qu’aggraver la situation économique


Emmanuel Macron : En Marche contre les propriétaires !

Fiscalité immobilière :
IR et taxe foncière plafonnés respectivement à 50 % du revenu et 0.25 % de la valeur des biens immobiliers



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

Apprenez à compter

le 24 novembre 2015, 21:58 par Michel

Ceux qui publient de telles informations auraient intérêt à utiliser judicieusement et avec compétence leur calculette. Personnellement j'ai 2 exemples (entre mille de toute façon).
Augmentation (sur les 5 dernières années) :
> sur une petite commune du Var : 29% ( dont 14% rien que pour cette année !)
> sur la ville de Strasbourg 17%.
Comme c'est le genre d'impôt qui ne baise jamais nulle part et que vous reconnaissez des augmentations jusqu'à 55%, je ne vois pas comment ce monsieur trouve seulement 16,5%

# Re : Apprenez à compter

24 novembre 2015, 22:09 - Nicolas Lecaussin

Il s’agit bien d’une moyenne.16.5 % c’est déjà énorme !
Cordialement,
Nicolas Lecaussin

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire