Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Vaccins : Mme Autain, en fait, nous payons 30 ans de politiques (...)

Vaccins : Mme Autain, en fait, nous payons 30 ans de politiques étatistes

lundi 1er mars 2021, par Gabriel Collardey

« Nous sommes mal positionnés sur les vaccins car nous payons trente ans de politiques néo-libérales ». Ces propos abracadabrantesques ont été tenus par Clémentine Autain, députée LFI de Seine Saint-Denis, samedi 27 février sur BFM TV. Elle confirme par-là que sa compréhension de l’économie reste très limitée, ce que la journaliste Apolline de Malherbe a fait subtilement remarquer en soulignant que ce sont les pays les plus libéraux qui ont développé des vaccins (Grande-Bretagne, États-Unis, Allemagne).

En France, lorsque Valneva, une biotech française basée à Nantes, lance les phases d’essai d’un vaccin très prometteur, elle ne trouve aucun interlocuteur au sommet de l’État. C’est au Royaume-Uni qu’elle trouvera les financements dont elle a besoin.

Le Conseil d’analyse économique a remis, au début du mois de février, un rapport au premier ministre sur la recherche pharmaceutique. Il y pointe du doigt le manque de financement public et privé, ainsi que la lourdeur d’une administration incapable de délivrer les autorisations nécessaires de manière efficiente. La France manque de culture entrepreneuriale et d’une culture du risque. Elle n’est justement pas assez libérale, Madame Autain !

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Vaccins-Mme-Autain-en-fait-nous-payons-30-ans-de-politiques-etatistes

Vos commentaires

  • Le 2 mars à 06:12, par Laurent46 En réponse à : Vaccins : Mme Autain, en fait, nous payons 30 ans de politiques étatistes

    Il faut surtout dire que pour l’Europe et la France, la Santé publique passe largement après la Politiques.
    Dans le cas contraire il y a bien longtemps qu’ils auraient dû acheter le Vaccin Russe et la France ne serait pas une fois de plus derrière tous les autres pays du monde.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière