Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Un libéral à la tête de l’OCDE ?

Un libéral à la tête de l’OCDE ?

mardi 24 août 2021, par Aymeric Belaud

Secrétaire général de l’OCDE depuis le 1er juin, Mathias Cormann est présenté, et se revendique, comme un libéral. Ex-ministre des finances australien de 2013 à 2020 sous trois gouvernements du Parti Libéral, sa nomination a été vivement critiquée par les lobbies environnementaux, qui avaient exprimé leur « grande préoccupation ». M. Cormann croit également dans les principes et les vertus du marché et du libre-échange, et il se positionne comme un fervent défenseur de la concurrence mondiale. Son élection, mal perçue par certains pays européens, parait être une excellente nouvelle.

Malheureusement, tout n’est pas parfait. En effet, l’Australien d’origine Belge ne remet pas en cause le taux minimal mondial de l’impôt sur les sociétés, car il est, pour lui, nécessaire de « limiter » la concurrence fiscale mondiale… Critique de Donald Trump, il soutient l’objectif d’une neutralité carbone en 2050, mission qu’il qualifie de « formidable ». Il ne voit d’ailleurs pas de problèmes à la politique d’investissements publics et de subventions massives des Etats pour valider cet objectif.

Libéral donc, mais pas sur tous les sujets, ou du moins pas à 100 %. Néanmoins, on peut se réjouir de voir un défenseur d’un libéralisme tempéré à la tête d’une organisation mondiale de cette ampleur, plutôt qu’un énième keynésien étatiste.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Un-liberal-a-la-tete-de-l-OCDE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière