Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Trop d’ours c’est dangereux pour l’homme

Trop d’ours c’est dangereux pour l’homme

vendredi 3 septembre 2021, par Nicolas Lecaussin

Les écologistes devraient se réjouir : la Roumanie est devenue le paradis des ours. Alors qu’ils ont pratiquement disparu d’Europe, les ours se multiplient dans les Carpates roumaines. Le problème maintenant, c’est qu’il y en a trop. Et c’est de plus en plus dangereux pour l’homme. On estime leur nombre entre 6 et 10 000. Voire plus. Même ceux qui sont chargés des forêts et de la faune sont incapables de donner un chiffre exact. On connaît cependant le nombre d’appels pour signaler la présence des ours autour des habitations. Car ils sont très entreprenants et n’hésitent pas à arpenter les rues des villages, voire des petites villes, pour fouiller dans les poubelles à la recherche de nourriture.

En 2020, plus de 1 700 appels signalant la présence d’un ours ont été enregistrés. Plus de 9 fois plus qu’en 2010. Le nombre d’attaques d’ours augmente aussi. Entre 2000 et 2015, on a compté « seulement » 11 personnes tuées par les ours. Depuis 2019, ce chiffre a déjà été dépassé. Les panneaux mettant en garde les randonneurs dans les montagnes se multiplient. L’odeur d’un simple sandwich peut attirer un ours se trouvant à des kilomètres. Que faire ? La chasse est interdite et les écologistes défenseurs des animaux ne veulent pas céder. Pourtant, il fût un temps où la chasse à l’ours était pratiquée en Roumanie. Ainsi que le commerce de saucisson d’ours. Délicieux d’ailleurs.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Trop-d-ours-c-est-dangereux-pour-l-homme

Vos commentaires

  • Le 4 septembre à 09:08, par Nicolas Carras En réponse à : Trop d’ours c’est dangereux pour l’homme

    L’ours n’attaque pas juste pour défendre ses petits. S’il a envie de vous attaquer, "juste comme ça", il ne se gênera pas. Il y a ce grand ami des ours écolo illuminé, Timothy Treadwell, qui vivait avec eux et voulait lui-même être un ours, l’un d’entre eux l’a dévoré, lui et sa compagne.

    Werner Herzog en a fait un documentaire très intéressant : Grizzly Man.

  • Le 4 septembre à 09:49, par Duhamel En réponse à : Trop d’ours c’est dangereux pour l’homme

    C’est quand même malheureux qu’en démocratie ,ce soit les minorités qui imposent leurs idées …..

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière