Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

jeudi 9 septembre 2021, par Gabriel Collardey

Le dernier week-end a livré son lot de données sur la prochaine élection présidentielle. En effet, deux instituts de sondage, Ipsos-Sopra-Steria et IFOP-Fiducial, ont publié des études sur les intentions de vote des Français. Les résultats sont surprenants. Premièrement, l’hypothèse Zemmour prend de l’ampleur et se traduit dans les chiffres puisque l’homme fort de CNEWS se situe entre 7 et 8% des intentions de vote. Deuxièmement, Marine Le Pen continue de baisser : les premiers sondages la situaient à plus de 25%, elle peine désormais à dépasser les 20%. Ce déclin peut s’expliquer par l’arrivée de Zemmour dans la course, lui qui répète à satiété que Marine Le Pen est incapable de gagner l’élection.

Autre résultat : la droite, représentée soit par Pécresse, soit par Bertrand, n’est pas loin du second tour. Bertrand se situe autour de 17% selon les deux études. Quant à Pécresse, elle ne semble pas distancée avec 14 à 15% d’intentions de vote. Selon ces deux études, le candidat de droite LR n’aurait qu’un retard de 5 à 7 points sur Marine Le Pen.

La primaire de la droite ou le processus de désignation du candidat par le parti LR ne saurait tarder. La campagne pourra alors vraiment commencer. Valérie Pécresse a donné quelques gages d’un programme libéral, marchant dans les pas de François Fillon. Accompagnée de David Lisnard et Denis Payre, elle pourrait être une bonne surprise et proposer un programme à même de la mener au second tour.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Sondages-sur-la-presidentielle-la-droite-loin-d-etre-larguee

Vos commentaires

  • Le 10 septembre à 06:00, par Patrick Peuchot En réponse à : Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

    N’oubliez pas Michel Barnier....A droite il pourrait créer la surprise...

  • Le 10 septembre à 07:36, par jeanj En réponse à : Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

    La gauche de tous bords ayant fait ses preuves deplorables, est
    tout a fait hors jeu. (un soucis de moins)
    MAIS, plus grave,. ..l’hydre de la droite, avec toutes ses TETES,risque
    fort de se casser la gueule dans toutes ses promesses.

    Le resultat sera un ramassis de coalitions ,un BRICOLAGE de plus !

  • Le 10 septembre à 07:56, par jacques Béroff En réponse à : Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

    Madame Précresse est elle vendue à l’éolien , comme on le lit parfois ?

  • Le 10 septembre à 08:12, par Durand En réponse à : Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

    Ah, non, mais là il y a un problème : Xavier Bertrand, de droite ?
    C’est de l’humour ?

  • Le 10 septembre à 09:43, par Lezot En réponse à : Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

    Est-on certain qu’il y aura élection en 2022 ? Vu le nombre de protestataires qu’il y a dans les rues tous les samedi, ça va finir comment ? S’il devait y avoir élection, il ne faudrait pas oublier que
    le plus grand parti de France qui ne présente aucun candidat c’est ’Abstention. Si les abstentionnistes devenaient plus nombreux que les votants il y aurait une crise institutionnelle majeure non ?
    Il faudrait tâter le pouls des français afin de savoir après la gestion calamiteuse de la crise sanitaire et la réduction liberticide des libertés, s’ils font encore confiance aux politiques ?

  • Le 10 septembre à 09:51, par JP En réponse à : Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

    Mme Pecresse est une énarque. Même cerveau que Macron.

  • Le 10 septembre à 15:06, par Maellys93 En réponse à : Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

    @Lezot : Un abstentionniste ou quelqu’un qui vote blanc c’est en réalité une personne qui a voté pour celui qui est élu ! C’est mathématique ! En ce qui concerne votre soi-disante "crise institutionnelle majeure", elle se borne à des commentaires convenus sur l’abstention le soir des élections. Il y vraiment pas matière à descendre dans la rue et faire la révolution. Si vous voulez que cela change, la seule solution c’est de voter pour un candidat "disruptif" hors système. S’il passe grâce à votre vote, alors les anciens tenants du système, certes vous démontrerons dans un premier temps que vous avez été un "irresponsable" et "fossoyeur de la République", mais ensuite ils s’adapterons à votre exigence de changement. Je suis de + en + convaincu que voter ’disruptif’ en 2022 est notre dernière chance de révolution pacifique, celle des urnes. Ensuite il ne restera plus que la vraie révolution par la guerre civile pour repartir sur d’autres bases.

  • Le 10 septembre à 17:03, par montesquieu En réponse à : Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

    La photo publiée dans le Figaro réunissant autour d’une table les candidats à l’éventuelle primaire + Larcher, Wauquiez et Génévard (?) est subliminale.
    En bout de table, "présidant", Barnier avec à sa droite Wauquiez.
    Soit le futur président et son successeur en 2027.
    Les autres feront de bons ministres d’État, à la tête de gros ministères (12) sur le modèle du gouvernement Lamartine en 1848. Le copier coller est quasiment possible en modifiant quelques intitulés.

  • Le 10 septembre à 17:08, par PICOT En réponse à : Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

    Il faut prendre tout sondage avec des pincettes. Lorsqu’on nous dit, par exemple, que Macron bénéficie de 40% d’opinions favorables en ce moment il est licite de se poser des questions. D’autre part que ce soit Macron, Pécresse, Bertrand, Barnier ou quelqu’un d’autre n’a aucune importance : ce sont des clones et ils feront exactement la même politique à deux ou trois nuances près. On nous susurre, de plus, que le vote par correspondance et / ou électronique pourrait bien être introduits lors de cette prochaine présidentielle. Autant dire que tous ces braves gens nous annoncent carrément qu’ils vont tricher. Auraient ils fait un petit stage de formation chez Biden ?

  • Le 10 septembre à 18:43, par Fedycki ghislaine En réponse à : Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

    VU LE NOMBRE DE CANDIDAT LA PLACE EST BONNE ???

    au moins MR BERTRAND a compris que la primaire ne veut rien dire
    stupides chiffres il faudra attendre le soir 29 heures c’est tout ::: :

  • Le 12 septembre à 16:07, par PATRICK ET AGNES CANTIN En réponse à : Sondages sur la présidentielle, la droite loin d’être larguée

    Mme Pécresse est suffisamment compétente pour être contre les abus manifestes des constructions antiécologistes et antipaysages prévues contre les autorités locales ; elle est suffisamment courageuse et honnête pour ne pas être soumise aux intérêts immédiats de son époux dans ce qui reste d’Alsthom ! Plus, la compétence de son époux connaissant les limites des éoliennes devrait devenir un "avis d’autorité" pour réduire cette énergie intermittente et peu programmable au tiers des folles instructions de l’incompétent MACRON !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière