Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Roselyne Bachelot prend encore 150 millions au contribuable pour le (...)

Roselyne Bachelot prend encore 150 millions au contribuable pour le cinéma

jeudi 27 mai 2021, par Adélaïde Motte

Les cinémas et les théâtres ont dû cesser leur activité pendant de longs mois, entraînant des pertes de revenus importantes. Malgré les autorisations de réouverture, les mesures sanitaires les empêcheront de combler leurs pertes (les salles de cinéma ne peuvent pas être remplies à plus de 35 % de leur capacité). La solution de l’État est donc, à nouveau, de subventionner : Roselyne Bachelot a annoncé une nouvelle enveloppe de 150 millions d’euros, principalement dirigée vers le cinéma. Les exploitants de salles de cinéma recevront à eux seuls près du tiers de la nouvelle enveloppe (60 millions d’euros).

La culture a déjà profité de 11 milliards d’euros d’argent du contribuable depuis mars 2020, et le cinéma lui-même est copieusement arrosé par des subventions plus ou moins justifiées. Comme toujours, la solution de l’État est de distribuer l’argent qu’il n’a pas, mais qu’il prendra au contribuable. Et comme toujours, ses dépenses sont dispersées au lieu d’être dirigées vers les domaines régaliens et d’urgence. L’État doit prioritairement assurer la sécurité des Français, libérer l’économie et diminuer les dépenses publiques afin que les Français retrouvent du pouvoir d’achat… et la possibilité d’aller au cinéma.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Roselyne-Bachelot-prend-encore-150-millions-au-contribuable-pour-le-cinema

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière