Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Roche Bobois perd un de ses fondateurs

Roche Bobois perd un de ses fondateurs

dimanche 10 octobre 2021, par Nicolas Lecaussin

Interruption des programmes, couverture médiatique impressionnante, avec la Une de la plupart des journaux et magazines, il était vraiment difficile de ne pas être au courant de la mort de Bernard Tapie. Mais qui est au courant de la mort de François Roche, cofondateur du groupe Roche Bobois. Il est mort le 6 octobre, à l’âge de 85 ans. Entrepreneur talentueux, il a fait de la boutique de meubles familiale une maison de renommée internationale. Avec un réseau de plus de 255 magasins implantés dans plus de 55 pays, Roche Bobois et ses 800 salariés est une fierté française. C’est l’histoire de deux familles : les Roche et les Chouchan. En 1950, Jacques Roche achète l’ancien théâtre Alexandre Dumas rue de Lyon et y fait construire deux magasins. Philippe et François, ses deux fils, rejoignent l’enseigne et définissent ensemble la stratégie de développement de l’entreprise.

Ils se lancent dans la distribution des meilleurs spécialistes du mobilier contemporain français, fortement inspiré du Bauhaus, tels que Minvielle, Steiner ou Airbome, mais également dans l’édition des projets de designers renommés tels que Pierre Paulin ou Marc Berthier. A cette époque, les Chouchan vendent leurs meubles à Paris, Boulevard Sébastopol "Au Beau Bois" (qui deviendra Bobois) pour se développer ensuite partout dans le monde. Tout un art à la française. François Roche a fait un « peu » plus pour l’image de la France et pour son économie que Bernard Tapie…

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Roche-Bobois-perd-un-de-ses-fondateurs

Vos commentaires

  • Le 11 octobre à 06:11, par jean louis dulac En réponse à : Roche Bobois perd un de ses fondateurs

    J’ai mené pendant 33 ans, une société commerciale, filiale d’une Grosse coopérative du groupe de Mondragon en Pays Basque "espagnol", fabricant de meubles. Installé à Hendaye et St Jean de Luz (64), je connais un peu le marché du meuble, essentiellement le discount (nos clients étaient Conforma et But sur la France entière. Je connais un peu Roche & Bobois à travers son magasin de Bidart (64).
    Je salue la mémoire de François ROCHE, l’un des fondateurs d’un groupe qui a été pendant longtemps l’étendard d’un style français classique puis contemporain, de haute qualité.
    Nicolas LECAUSSIN, pourquoi éprouvez-vous le besoin, au lieu de saluer, vous aussi , ce grand entrepreneur d’un grand groupe français, de faire une comparaison, "désobligeante", avec la mémoire de Bernard TAPIE, lui aussi grand entrepreneur français même si on peut trouver à redire sur certains aspects de sa vie.
    Par cette manie française de tout relativiser et comparer vous ne rehaussez pas la mémoire de François Roche. Bernard TAPIE a droit, comme chacun après son décès encore frais, à un minimum de retenue. Le temps viendra pour développer les critiques et appréciations relatives.
    Sincèrement - Jean Louis Dulac - 11/10/21

  • Le 11 octobre à 06:30, par Nicolas Lecaussin En réponse à : Roche Bobois perd un de ses fondateurs

    Cher Monsieur, merci pour ce commentaire. Bernard Tapie a été entrepreneur en magouilles et au pénal avec plusieurs condamnation, y compris de la prison ferme.
    https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Bernard-Tapie-symbole-du-capitalisme-de-connivence-et-de-l-affairisme-d-Etat
    Cordialement,
    Nicolas Lecaussin

  • Le 11 octobre à 08:58, par Obeguyx En réponse à : Roche Bobois perd un de ses fondateurs

    Merci Nicolas pour cet hommage à François ROCHE. Dans votre réponse, vous dites que Bernard Tapie a été condamné. C’est vrai, mais il faut se rappeler qu’il dérangeait beaucoup. L’Etat n’a pas manqué de le plumer sans oublier le contribuable lors du scandale du Crédit Lyonnais. On ne peut s’appuyer sur une justice à multiples vitesses pour laisser planer le doute sur la mémoire d’un homme qui a sans aucun doute utilisé les mêmes ficelles que tous ceux qui nous gouvernent depuis 1974. Quand a été évoqué, au moment de leurs décès, les scandales honteux des Giscard, Mitterrand et Chirac ? C’est vrai, qu’eux, aucune justice ne les a condamnés (vous remarquerez que je n’ai pas mis de majuscule à justice). Pour clore le chapitre, je précise que je n’ai jamais eu de sympathie particulière pour Bernard Tapie et que j’irai plus aisément cracher sur la tombe de Mitterrand que sur celle de Tapie !!!

  • Le 11 octobre à 12:49, par en fait En réponse à : Roche Bobois perd un de ses fondateurs

    Bonjour,

    il n’est pas de bon ton de donner certaines informations, mais Bernard Tapie, est une synthèse du " capitalisme" de " connivence", dans ce monde politique "hyper-étatique" de castes intouchables.
    mais, c’est un politique, c’est un homme public, qui traite certain(s) de salaud (s) alors, qu’ il doit selon certaines sources en impôts divers et variés de l’ordre de 700 millions d’ € ! ( C.E. N° 5265 du 06 10 2021 )une bagatelle, en outre, je n’ aime guère l’hypocrisie.
    trop, c’est trop !
    cordialement
    jacques

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière