Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Régionales en Auvergne Rhône-Alpes : la gestion de Laurent Wauquiez (...)

Régionales en Auvergne Rhône-Alpes : la gestion de Laurent Wauquiez valorisée

vendredi 30 avril 2021, par Gabriel Collardey

La région Auvergne Rhône-Alpes est la mieux gérée de France ! Cette affirmation à l’allure pompeuse est tirée d’un rapport de la Cour des Comptes. Dans une France où l’incurie budgétaire prédomine, nous nous devons de saluer les exemples de bonne gestion. Depuis 2015, Laurent Wauquiez a baissé les dépenses de fonctionnement de 14 %. Il a supprimé les doublons administratifs, augmenté le temps de travail des fonctionnaires ce qui a induit une baisse des effectifs. De plus, il a redirigé les fonds de manière intelligente : moins d’interventions mais plus d’investissements dans les infrastructures (rénovation de lycées, achat de nouveaux TER). Le président de région a baissé les fonds alloués à des formations inefficaces pour privilégier une politique plus en adéquation avec les besoins des entreprises et ceux des chômeurs.

Cette gestion rigoureuse est récompensée par des sondages favorables. À l’approche des élections régionales, Laurent Wauquiez est crédité de près de 30 % d’intentions de vote au premier tour soit 10 points de plus que le second (Andréa Kotarac, RN). Dans l’hypothèse d’une triangulaire ou d’une quadrangulaire au second tour, Laurent Wauquiez gagnerait avec 8 à 10 points d’avance sur le second ! Preuve que Wauquiez est bien parti pour l’emporter : Le Monde et Libération ont ressenti le besoin de nuancer ses succès.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Regionales-en-Auvergne-Rhone-Alpes-la-gestion-de-Laurent-Wauquiez-valorisee

Messages

  • A lire ce court article, je me dis que le président de la république serait bien inspiré de suivre l’exemple de Laurent Wauquiez car des promesses de candidat de 2017 que reste-t-il ? Je ne vois guère de réduction du nombre de fonctionnaires, le gouvernement qui devait être resserré n’a peut être jamais été aussi pléthorique et la grande réforme des retraites qui devait permettre de faire des économies est tombée dans les oubliettes sans compter qu’il serait question (si je crois ce que j’ai lu) de siphonner les réserves des caisses de retraite Agirc-Arrco pour les faire (mal) gérer par les Carsat. Faut-il voir dans cette menace un hold up pour financer les retraites des fonctionnaires et autres entreprises publiques qui ne paient pas cher de cotisations ? Franchement si ce malheur devait arriver, il ne faudrait surtout pas compter sur les syndicats dont la majorité des adhérents repose justement sur la fonction publique...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière