Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Réformer les Jeux Olympiques pour ne plus accabler les contribuables du pays (...)

Réformer les Jeux Olympiques pour ne plus accabler les contribuables du pays hôte

jeudi 22 juillet 2021, par Jules Devie

Alors que les Jeux Olympiques doivent débuter ce vendredi à Tokyo, le plus grand événement sportif du monde est déstabilisé par plusieurs facteurs. Il y a, bien sûr, d’abord la pandémie de coronavirus qui était imprévisible, et qui a forcé les organisateurs à repousser le déroulement de l’événement initialement prévu l’été dernier. Cependant, malgré ce changement de calendrier et les très strictes mesures sanitaires mises en place par les autorités, le Japon ne semble toujours pas prêt pour les Jeux. Ceux-ci risquent, en effet, de faire grimper les cas de Covid-19 dans un pays qui a déjà du mal à contrôler son taux d’incidence. Ainsi, une large majorité de Japonais (entre 70 et 80% selon les sondages) est opposée à la tenue des Jeux. Malgré tout, le Premier ministre a décidé de ne pas annuler l’événement, dont la réussite est considérée comme une priorité pour l’exécutif nippon.

La crise sanitaire participera au coût supplémentaire (estimé à 3 milliards de dollars) des Jeux 2020. Mais ce n’est pas le seul facteur. Tous les Jeux Olympiques de l’ère moderne, hormis ceux de Los Angeles en 1984, ont engendré un dépassement du budget initial et des déficits, parfois dans des proportions hallucinantes. Ce phénomène est principalement dû à l’immensité des infrastructures construites pour l’occasion et aux mensonges des organisateurs qui sous-estiment systématiquement les coûts.

Le Comité international olympique (CIO) doit absolument changer ces pratiques afin d’éviter le gaspillage, par milliards de dollars ou d’euros, de l’argent des contribuables et le désintérêt de plus en plus prégnant des pays pour accueillir les JO. En ce sens, la nouvelle de l’attribution des Jeux d’été de 2032 à Brisbane montre une prise de conscience bienvenue : le budget total de cet événement est estimé à seulement 3,3 milliards de dollars (contre 15 milliards pour Tokyo 2020) notamment parce qu’il s’appuiera sur un grand nombre d’infrastructures déjà existantes. Espérons que cette fois le budget soit tenu !

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Reformer-les-Jeux-Olympiques-est-essentiel-pour-sa-survie

Vos commentaires

  • Le 23 juillet à 13:19, par montesquieu En réponse à : Réformer les Jeux Olympiques pour ne plus accabler les contribuables du pays hôte

    Les JO coutent chers au pays organisateur mais le peuple ne demande-t-il pas du pain et des jeux, notamment en France où l’État n’hésite pas à dépenser "quoiqu’il en coûte" ?
    La république ne les a-t-elle pas préférés à une expo universelle non seulement sans frais mais profitable ?
    Qu’en pensent réellement les français dont on peut supposer qu’ils réagissent comme les japonais ?

  • Le 26 juillet à 08:41, par Obeguyx En réponse à : Réformer les Jeux Olympiques pour ne plus accabler les contribuables du pays hôte

    On s’en fout !!! A croire que les pays dépensent sans compter. Chaque pays est souverain et il doit être capable de savoir ce qui est le mieux pour son image. On va encore légiférer ou plutôt s’ingérer dans la gestion des autres pays. Mais quel est ce monde de cinglés ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière