Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Présidentielles 2022 : et si les Français étaient prêts pour le libéralisme (...)

Présidentielles 2022 : et si les Français étaient prêts pour le libéralisme ?

vendredi 24 septembre 2021, par Adélaïde Motte

54% des Français veulent un président libéral. C’est le résultat du baromètre Harris-Challenges des intentions de vote pour la présidentielle. Ce résultat concorde avec ceux de l’IFOP. Reste à savoir quel est ce libéralisme, car les Français sont également 58% à vouloir un président écologiste et féministe. Ils sont également 62% à demander une réduction du nucléaire. De plus, 76% des électeurs LREM seraient en faveur d’un candidat libéral, considérant sans doute que leur champion, Emmanuel Macron, est libéral.
Le terme “libéralisme” est galvaudé depuis de longues années, et l’a particulièrement été pendant ce quinquennat. Il convient donc, avant de se réjouir des résultats du sondage, de s’interroger sur ce que peut être le libéralisme que 54% des Français appellent de leurs vœux. S’agit-il d’un libéralisme libertaire, qui permettrait la GPA et l’euthanasie ? D’un libéralisme libertarien, qui supprimerait tous les impôts et toutes les réglementations ? D’un libéralisme « supranational », qui ouvrirait les frontières en grand et supprimerait l’armée ? Après un an et demi de contraintes en tous genres, les Français semblent avoir besoin de plus de libertés. Mais ils ne savent pas vraiment lesquelles.
On peut toutefois noter que le libéralisme, quelle que soit la définition que les Français en donnent, est plus plébiscité que le socialisme (43%), l’anticapitalisme (38%) et le communisme (25%). On peut espérer que beaucoup de ceux qui veulent le libéralisme veulent celui qui rime avec propriété, responsabilité, éthique et dignité.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Presidentielles-2022-et-si-les-Francais-etaient-prets-pour-le-liberalisme

Vos commentaires

  • Le 25 septembre à 04:27, par Laurent En réponse à : Présidentielles 2022 : et si les Français étaient prêts pour le libéralisme ?

    OU simplement que le libéralisme rime avec argent gratuit et assistanat ?

  • Le 25 septembre à 06:59, par Jacques Garello En réponse à : Présidentielles 2022 : et si les Français étaient prêts pour le libéralisme ?

    Très bien Adélaïde

  • Le 25 septembre à 07:29, par Marsaudon En réponse à : Présidentielles 2022 : et si les Français étaient prêts pour le libéralisme ?

    Et si libéral signifiait un pouvoir qui nous fout la paix, et qui s’occupe d’abord, et uniquement ( mais correctement !) de ses obligations régaliennes les plus basiques ?

  • Le 25 septembre à 08:33, par Jacques Peter En réponse à : Présidentielles 2022 : et si les Français étaient prêts pour le libéralisme ?

    Si le libéralisme est le respect de la vie de la liberté et de la propriété, alors on peut se réjouir que les Français y aspirent. Mais est-ce bien ainsi qu’ils comprennent le terme ?

  • Le 26 septembre à 07:09, par Astérix En réponse à : Présidentielles 2022 : et si les Français étaient prêts pour le libéralisme ?

    M. Macron n’est pas un libéral, c’est un socialo ! qui distribue l’argent pour sa propre réélection.
    M. Macron et sa clique se moquent de la FRANCE, ils préfèrent leurs nombrils !
    Les Français mettent le libéralisme à toutes les sauces. en réalité, ils ne savent pas ce que ce mot signifie !
    Je les invite à consulter le dictionnaire.
    L’on s’apercevra alors que les français sont à 80 % des socialo communistes et non pas des libéraux au sens noble du terme.
    C’est bien la raison pour laquelle la FRANCE est en train de crever.

  • Le 26 septembre à 09:01, par Obeguyx En réponse à : Présidentielles 2022 : et si les Français étaient prêts pour le libéralisme ?

    Adélaïde, bravo. Vous touchez du doigt tous ces mots que je maudis depuis des décennies. Libéralisme, humanisme, pédagogie, éducation, mondialisme, populisme, droite, gauche et bien d’autres, des mots fourre-tout dès que l’on ne peut plus développer un sujet. Ma mère, normalienne d’avant la guerre 39-45 a toujours dit que dès que le mot "pédagogie" fut introduit dans le langage courant, ce fut la décadence annoncée de l’instruction (mot que je préfère de très loin à éducation). Résultat : en 70 ans nous avons perdu plus de 30 places dans le classement mondial. Mais soyons rassurés nous serons sauvés par le tout numérique et la nouvelle idéologie à la mode.

  • Le 28 septembre à 10:29, par Dudufe En réponse à : Présidentielles 2022 : et si les Français étaient prêts pour le libéralisme ?

    ...58 % pour un président écologiste et féministe ! D’accord pour le féminisme mais pas pour l’écologie !
    Remplacer les centrales nucléaires par des hectares de panneaux solaires et installer des éoliennes partout ? durée 20 ans coût du démontage 300000 euros et après ???

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière