Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Optimisme économique dans le Royaume-Uni post-Brexit

Optimisme économique dans le Royaume-Uni post-Brexit

vendredi 12 mars 2021, par Jules Devie

Le Royaume-Uni progresse d’une place dans le classement 2021 sur les investissements publié par le cabinet PwC. Cette enquête annuelle, qui interroge des milliers de dirigeants d’entreprises internationales, met le Royaume-Uni à la quatrième place des pays les plus attractifs dans le monde, et à la deuxième place européenne (derrière l’Allemagne).

Cette confiance des entreprises s’explique par les mesures favorables au secteur privé et à la croissance prises par le gouvernement de Boris Johnson à la suite du Brexit. La sortie de l’Union Européenne, qui a permis de revoir les règles qui s’imposent aux entreprises, semble donc commencer à porter ses fruits. Cela devrait conforter le Premier ministre britannique à poursuivre cette politique, plutôt que de s’engager dans une hausse des taxes.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Optimisme-economique-dans-le-Royaume-Uni-post-Brexit

Messages

  • Début mars, le ministre du budget britannique a annoncé la création de 8 zones franches.
    Cela préfigure de la mise en œuvre des idées de Paul Romer, prix Nobel d’économie de 2018 dont BoJo s’est inspiré.
    La thèse de Romer est simple :
    Le développement économique repose sur le degré d’AUTONOMIE accordée aux entrepreneurs à innover et à prospérer, le tout sans les abreuver de taxes et de réglementations
    La CORRELATION serait DIRECTE.

  • Boris Johnson relance le projet d’un pont entre l’Écosse et l’Irlande du nord.

    L’avenir de la croissance économique passe par le développement des régions, et ainsi tirer profit des avantages de la mondialisation

    Donc c’est avisé de lancer des projets d’infrastructure régionale pour soutenir la prospérité de contrées, négligées jusqu’alors, comme l’Écosse et l’Ulster.

    Dans cette annonce, il faut aussi avoir en perspective que ROUTE du PÔLE NORD va être de plus en plus empruntée par les échanges mondiaux.
    Double bingo, car PAR l’Écosse tout UK et même l’UE (par l’Irlande) seront irrigués commercialement.
    BoJo c’est vraiment le MEILLEUR !!!

  • Boris Johnson relance le projet d’un pont entre l’Écosse et l’Irlande du nord.

    Dans son schéma, la régionalisation doit prendre le relais de la mondialisation pour assurer la croissance économique.
    Donc c’est avisé de lancer des projets d’infrastructure régionale pour soutenir la prospérité de contrées, négligées jusqu’alors, comme l’Écosse et l’Ulster.

    Dans cette annonce, il faut aussi avoir en perspective que ROUTE du PÔLE NORD va être de plus en plus empruntée par les échanges mondiaux.
    Double bingo !
    Car, PAR l’Écosse, tout UK et même l’UE (par l’Irlande) seront irrigués commercialement.
    BoJo c’est vraiment le MEILLEUR !!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière