Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Les mails du fils Biden étaient bien authentiques

Les mails du fils Biden étaient bien authentiques

dimanche 26 septembre 2021, par Nicolas Lecaussin

Alors que les œuvres du peintre Hunter Biden sont exposées ce mois-ci dans une galerie privée et que la vente est « secrète », un livre sur son père, le président Joe Biden, vient de paraître. Le journaliste de Politico, Ben Schreckinger, apporte les preuves que certains mails de l’ordinateur portable de Hunter Biden – révélés par le New York Post en octobre 2020 – sont bien authentiques, y compris deux mails qui étaient au centre de la controverse d’octobre dernier. Ces mails jettent le discrédit sur la campagne de Joe Biden. L’IREF en a parlé à l’époque, mais peu de médias l’ont fait ou bien ont nié l’authenticité des mails. Twitter a même bloqué le compte du New York Post.

Le premier mail reçu par Hunter Biden, le 17 avril 2015, provient d’un homme d’affaires ukrainien qui le remercie de lui avoir donné la chance de rencontrer Joe Biden. A l’époque, ce dernier était vice-président. Sa présence lors de cette rencontre a d’abord été niée par l‘équipe de Joe Biden, en soutenant qu’il n’y avait aucune trace dans l’agenda du vice-président. Le mail authentifié avait été envoyé environ un an après que le fils Biden eut rejoint le conseil d’administration de la société ukrainienne Burisma pour un salaire de plus de 50 000 dollars par mois. Moins d’un an après cette réunion, Joe Biden exerçait des pressions sur les fonctionnaires du gouvernement ukrainien pour qu’ils licencient un procureur qui enquêtait sur l’entreprise Burisma.

L’autre mail reçu par Hunter Biden, cette fois-ci de Chine, le 13 mai 2017, avec la ligne d’objet « Attentes », comprenait des détails sur les « packages de rémunération » pour six personnes engagées dans une entreprise commerciale non spécifiée. L’e-mail suggère que les participants envisageaient de réserver 10% du capital de la transaction au « big guy » (le « grand type »). Allusion sans aucun doute – et confirmée par le collaborateur de Hunter, Tony Bobulinski – au vice-président Joe Biden.
L’affaire est extrêmement grave et les médias devraient, cette fois-ci, lui accorder plus d’attention. D’autant plus si une commission d’enquête du Congrès américain commence une investigation.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Les-mails-du-fils-Biden-etaient-bien-authentiques

Vos commentaires

  • Le 27 septembre à 03:16, par Laurent En réponse à : Les mails du fils Biden étaient bien authentiques

    Le modèle pour la France, le modèle dont se sont inspiré les quelques derniers Présidents en particulier ceux qui coulent des jours heureux avec les rentes Républicaines, le modèle de Macron et de bien d’autres. Comme déjà dit depuis longtemps la Politique est devenue un panier à crabes d’escrocs qui n’en ont que faire de la France et moins encore de la population peu regardante d’ailleurs et qui recherche ces individus tout comme la grande majorité des médias et qui clouent au pilori tous ceux qui sortent du lot comme Fillon et aujourd’hui Zemmour. Il faut croire que les avantages fiscaux laissés aux journaleux n’est pas étranger à la chose et que tous les imbéciles et escrocs se réunissent sous une même bannière pour éliminer tous ceux qui sont hostiles à ces mascarades gauchistes à l’image des plus belles dictatures qui ont toujours fait le bonheur d’une minorité nauséabonde et pour preuve toutes cette élite communiste de l’ex URSS venue s’emparer des palais les plus luxueux en France. Le monde a toujours été un gros repère d’escrocs que malheureusement seul de grosses révoltes ou guerres peut temporairement arrêter.

  • Le 27 septembre à 06:47, par chris En réponse à : Les mails du fils Biden étaient bien authentiques

    Bjr, les Américains se sont faits avoir par la famille bideN et ils vont le payer chèrement mais nous avons pas fait meux vu que les Français ont voté pour un bankster et sa clique de politico-mafieux !

  • Le 27 septembre à 09:13, par Obeguyx En réponse à : Les mails du fils Biden étaient bien authentiques

    Un socialiste restera toujours un socialiste (national ou communard). Un de mes amis m’a dit il y a une cinquantaine d’années : "Comment reconnaître un socialiste ? Tu repères les défauts suivants : menteur, voleur, intéressé jaloux et prétentieux et là, tu peux te dire : c’est un socialiste, même s’il est religieux (ceux-là savent particulièrement bien prêcher) ou évolue dans un parti de droite et à fortiori du centre". Giscard était donc bien un socialiste !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière