Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Les entreprises peuvent-elles survivre sans le « quoi qu’il en coûte » (...)

Les entreprises peuvent-elles survivre sans le « quoi qu’il en coûte » ?

dimanche 5 septembre 2021, par Nicolas Lecaussin

C’est la question qui nous a été posée par Sud Radio. La réponse doit être claire : il faut que les entreprises survivent sans le « quoi qu’il en coûte ». Sinon, les aides se prolongeront à l’infini. Au printemps 2020, l’Etat a distribué à tout-va, sans tenir compte des besoins des entreprises. Cela représente 240 milliards d’euros (2020/2021) dont 160 sont des prêts garantis par l’Etat.

Certaines entreprises en ont même profité et continuent à le faire. En juillet 2020, on a compté 10 000 entreprises artificiellement empêchées de faire faillite. Il est temps d’enlever la perfusion et de donner de l’air aux entreprises. Si c’est pour les accabler de nouvelles charges et réglementations, autant continuer à redistribuer des aides… Sauf que le déficit se creuse, lui aussi. On atteint 193.7 milliards sur 12 mois et le PIB n’est toujours pas à son niveau du quatrième trimestre 2019.

L’aide doit donc cesser et le gouvernement doit se concentrer sur la réforme de l’Etat et la baisse des dépenses publiques. C’est ce qui peut aider le plus les entrepreneurs et les entreprises.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Les-entreprises-peuvent-elles-survivre-sans-le-quoi-qu-il-en-coute

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière