Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Les dividendes s’effondrent en Europe, mauvais présage pour la reprise (...)

Les dividendes s’effondrent en Europe, mauvais présage pour la reprise économique

mercredi 24 février 2021, par Jules Devie

Le montant des dividendes versés en Europe en 2020 s’est effondré de 28 % contre 12 % dans le reste du monde. La France est un des pays ayant connu la plus forte baisse : -44 %.

C’est le secteur bancaire qui porte la majorité des suppressions ou réductions de dividendes, suite à l’application d’une recommandation de la Banque Centrale Européenne (BCE) demandant aux banques de les suspendre.

Durant la crise, la BCE voulait forcer les banques à garder suffisamment de capitaux pour financer l’économie « réelle ». Mais cette mesure a des conséquences négatives pour le système bancaire européen. La capitalisation boursière des banques européennes a chuté d’une manière bien plus accentuée que le reste de l’économie durant la crise et peine à rebondir aujourd’hui. La BCE a récemment annoncé une reprise progressive des dividendes dans le secteur bancaire mais elle reste encore très limitée. Le risque, sur le long terme, est d’entraver le financement des banques sur les marchés et donc de réduire leur capacité à financer l’économie « réelle ».

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Les-dividendes-s-effondrent-en-Europe-mauvais-presage-pour-la-reprise-economique

Messages

  • Dans le cadre de mon PEA en mandat de gestion, plusieurs entreprises se portent très bien malgré la crise. Ainsi pour ne pas verser de dividendes, elles m'ont octroyé des actions supplémentaires correspondant à un bon pourcentage de mes avoirs. Même certaines banques fournissent à leurs sociétaires des parts sociales "gratuites".
    Comme je l'ai toujours dit : "l'Argent amène l'Argent".
    Et si une multitude d'entreprises vont disparaître, les Gros n'ont aucun souci à se faire. Suffit de lire leur compte rendu de leur AG annuelle, documents mis à disposition des petits actionnaires également.
    PhB

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière