Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Les candidats à la primaire écologiste font craindre le pire pour la (...)

Les candidats à la primaire écologiste font craindre le pire pour la France

jeudi 26 août 2021, par Gabriel Collardey

Les écologistes, forts de leurs derniers succès aux municipales et aux européennes, se voient déjà comme la première force de la gauche. On constate qu’ils reprennent toute la vulgate qui est propre à la gauche radicale. Sandrine Rousseau, lors de son intervention aux journées d’été, a appelé à une révolution écologiste au cours d’un discours lunaire, plus proche d’un prêche sectaire que d’un manifeste politique. De son côté Eric Piolle affirme croire dans les bienfaits d’une créolisation de la société et veut créer des fermes communales. Sur un modèle pratiquement soviétique, ces nouvelles fermes pourraient employer près de 100 000 agriculteurs. Ils proposent qu’elles soient gérées par la commune ou par des associations. Concrètement cela ressemble aux coopératives agricoles mais avec encore plus d’ingérence de la collectivité. Pourtant, l’Histoire a montré et montre encore que lorsque la puissance publique s’immisce dans la vie des agriculteurs il finit toujours par advenir des catastrophes.

Au cours d’un entretien au média Réussir, Piolle s’étonne que les agriculteurs peinent à trouver des repreneurs ou ne puissent pas léguer leurs terres à leurs enfants. Mr Piolle semble oublier que cela est la résultante directe de la fiscalité trop lourde sur les successions. Il néglige aussi le rôle néfaste de la Safer dont l’attitude s’apparente bien plus à celle d’un mafieux que d’un organisme d’Etat. Le candidat écolo détaille tout un programme pour le monde agricole, à croire qu’il y vit au quotidien. Il veut imposer le bio partout, interdire totalement la pratique des OGM ou des pesticides. L’Iref a montré a de nombreuses reprises l’irrationalité de ces mesures. M Piolle va même jusqu’à remettre en cause la propriété privée pour le foncier agricole. Lui et Mme Rousseau se réfèrent à une idéologie mortifère et destructrice.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Les-candidats-a-la-primaire-ecologiste-font-craindre-le-pire-pour-la-France

Vos commentaires

  • Le 27 août à 02:32, par Laurent46 En réponse à : Les candidats à la primaire écologiste font craindre le pire pour la France

    S’il n’y avait que les écologistes qui font craindre le pire pour la France car, au regard des candidats aujourd’hui déclarés il est difficile voir impossible d’en sortir une ou un candidat(e) qui soit à la hauteur de l’enjeu. Les mêmes ringards depuis de lustres et quelques extrémistes. Rien pour sauver le pays mais beaucoup pour le détruire.

  • Le 27 août à 08:15, par jeanj En réponse à : Les candidats à la primaire écologiste font craindre le pire pour la France

    Toujours en phase avec Laurent 46....
    J’ajouterai que les "pasteques" sonr des fruits (ou "legumes" comme ils se
    croient) fragiles, et qui pourissent rapidement. La saison est courte......
    Un danger aussi dangereux que le "global warming",qui lui aussi n’est pas
    suffisament pris au serieux.
    Au passage, (et hors sujet),combien d’afghans rapatries en France sont
    des germes ou des membres de daech ????

  • Le 28 août à 16:29, par AlainD En réponse à : Les candidats à la primaire écologiste font craindre le pire pour la France

    J’ai le sentiment que si Piolle s’habille en vert il n’en est pas moins rouge à l’intérieur, comme les pastèques en somme...
    Il a dû manquer quelques épisodes pour ne pas savoir que l’URSS n’existe plus.
    Il est contre la propriété privée, il ne possède donc rien ? Alors c’est le genre de personne qui vous demande votre montre pour vous prêter l’heure...

  • Le 29 août à 09:53, par Obeguyx En réponse à : Les candidats à la primaire écologiste font craindre le pire pour la France

    Méfiez-vous. Personne n’aurait misé sur Micron en 2017. Qui aurait cru, il y a quelques semaines que Lyon, Bordeaux et bien d’autres villes seraient jetées en pâture à la débilité des "verts" (on pourrait supprimé le "t") qui ont tout pour devenir des "verts de gris" ?

  • Le 29 août à 17:22, par Biville En réponse à : Les candidats à la primaire écologiste font craindre le pire pour la France

    Il faut interdire le covid 19 qui n’est pas écologique du tout.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière