Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Les Verts méprisent les baby-boomers

Les Verts méprisent les baby-boomers

lundi 26 avril 2021, par Gabriel Collardey

Ce week-end, le candidat écologiste aux élections régionales en Ile-de-France, Julien Bayou a publié sur son compte Twitter des affiches de campagne pour inciter les jeunes à voter. Dans un style provocateur à la limite du ridicule, il a écrit « pour défendre leurs intérêts, les chasseurs, les boomers et tous les autres iront voter en juin prochain. Et pour défendre le climat, est -ce que vous, vous pourrez voter ? ». S’il fallait encore se questionner pour savoir si les Verts sont capables de rassembler les Français, nous avons désormais une réponse claire.

Si se priver des 40 % du corps électoral que représentent les « boomers » est une technique volontaire pour ne pas être élu, souhaitons que cela soit une grande réussite. Les Verts ont bien cherché à se justifier devant les accusations de discrimination, en arguant que les « boomers » sont une catégorie politique… Surprenant !

Pour l’instant, Julien Bayou est crédité de 11 % des intentions de vote dans les sondages. Il faut dire que les déclarations des maires EELV élus l’année dernière ne doivent pas aider. Depuis un an, ils multiplient les provocations et maladresses, mettant en avant leur incompétence. Avec un programme axé sur l’écologie punitive, contraignante et méprisante, les Verts réduisent leurs chances d’aboutir dans des élections nationales. Enfin espérons-le…

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Les-Verts-meprisent-les-baby-boomers

Messages

  • 11 % ! ce qui est déjà la preuve s’il le faut encore de l’endoctrinement permanent de la population qui bien infantilisée et devenue fainéante. Ces écolos n’ont pas encore fait assez de mal pour que les abrutis fabriqués par la politique se mettent à réagir.
    Certes je ne fais pas parti de ces gens là mais presque tous les matins, les samedi, dimanche, lundi et mercredi qui ces ignobles bofs sont de sortie je n’arrête pas de me fâcher tout seul au regard des détritus que ces mêmes dégeux laissent dans la nature en première ligne les ris de la pédale qui ne respectent plus rien. C’est cela la société en Marche des écolos bien dégeux et répugnants. Un peu comme tous ceux qui vomissent la France à l’étranger. Belle société d’avenir !

  • Bonjour, les verts méprissent tout le monde, c’est bien connu, leur vrai visage apparait au grand jour désormais. Comment un homme censé peut-il incriminer la fluctuation historique du climat à l’homme ? Les pseudos-verts sont des religieux et majoritairement ne connaissent pas le taux de carbone dans l’air. Rappelons que l’air est constitué de 78 % d’Azote, de 21 % d’Oxygène, de 0,93 % d’Argon et de 11 gaz rares, dont le fameux C02 qui représente 0,04 %. Sous un taux de Carbone < à 0,03 % un risque de grande famine est avéré. Nous avons donc une sécurité de seulement 0,01 point. Le C02 est un gaz indispensable et irremplaçable à la vie sur terre. Le C02 n’est pas un polluant. D’ailleurs le taux continue de monter, alors que la baisse de combustion des énergies fossiles se poursuit à cause de la crise. Ce ne sont pas les 90 000 Milliards de $ gaspillé au niveau mondial par une obédience mondialiste qui changeront le cours de la nature.. Les taxes Carbone de toutes natures sont un véritable fléau pour le contribuables Français, ainsi que pour notre développement industriel, à 45 €/t de C02 cela représente 10 Milliards d’€ de ponction bien souvent dans la poche des moins nantis.
    Des fiches de synthèse expliquent bien les différents paramètres connus du monde scientifique :
    https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR1-1.pdf
    https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR6-1.pdf
    https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR2-1.pdf
    https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR9-1.pdf
    Demandons aussi aux pseudos-verts de dessiner la courbe de l’espérance de vie de l’humain depuis 300 ans par exemple !
    Et ne comptons pas sur U.V.D.Leyen éscrologue en chef, pour revenir à la raison, la machine s’est emballée... Ces gens-là sont dangereux pour la planète, pour l’humanité et pour la vie humaine tout simplement.
    Merci. Bien à vous. JR

  • Votre pseudo nous rappelle ce magna du pétrole texan si fier de sa richesse et si indifférent à l’environnement, prêt à tout saccager pour extraire son or noir.
    Vos raccourcis ne peuvent certainement pas invalider d’un coup de baguette magique les milliers d’études analysées et synthétisés par le GIEC démontrant les désastres en cours et à venir liés à la pression sur l’environnement par notre espèce humaine.
    Et ce ne sont certainement pas vos quelques fiches de pub qui me convaincront. Vos références scientifiques sont largement insuffisantes et discutables à mes yeux.
    Le site Climato-réaliste :

    Composition du bureau
    Président : Benoît Rittaud
    Déléguée Générale : Marie-France Suivre
    Vice président : Éric Lauriac
    Trésorier : Pierre Grandperrin
    Christian Buson
    Christian Gérondeau
    Camille Veyres
    (†) In memoriam : Pierre Bouteille, premier vice président, chargé des relations internationales
    Composition du comité scientifique

    Isabelle Rivals (Maître de Conférences à l’ESPCI)
    Vincent Courtillot (géophysicien, Institut de Physique du Globe de Paris et Académie des sciences)
    Reynald Du Berger (géophysicien, université du Québec à Chicoutimi)
    Christian Gerondeau (ingénieur polytechnicien)
    François Gervais (physicien, université François Rabelais, Tours)
    Richard Lindzen (physicien, ancien professeur au Massachusetts Institute of Technology)
    Jean-Claude Pont (Mathématicien et historien des sciences, université de Genève)
    Alain Préat (Professeur en géologie à l’université libre de Belgique)
    Rémy Prud’homme (économiste, université Paris-est Créteil (émérite)
    Benoît Rittaud (mathématicien, université Paris-13)
    Isabelle Rivals (Maître de Conférences à l’ESPCI)

  • Dites nous, cher monsieur, parmi les hautes personnalités que vous nous citez, laquelle ou lesquelles ont réussi à démontrer par a + b que le CO2 dans l’atmosphère, dont le taux est bien de 0,041%, est responsable du réchauffement climatique ? Avec un chiffre aussi bas cela me paraît tout à fait improbable. Mais tout le monde peut se tromper, je me trompe peut être. Je ne demande qu’à être convaincu que le CO2 nous réchauffe dangereusement. Mais pour cela il nous faut des arguments convaincants. Dans l’attente de vous lire....

  • Le problème n’est pas si simple.
    En effet, il est prétentieux de dire que c’est l’activité humaine qui est la pricipale responsable de l’augmentation du taux de CO2 dans l’atmosphère.
    Quelques éruptions volcaniques produisent beaucoup de "dégâts" (vue de nos yeux) en rejetant pleins de gaz dans l’atmosphère bien plus toxiques pour nous : les animaux qui avons besoin de respirer.
    Le CO2 et effectivement en quantité très faible dans l’atmosphère.
    Les cycles de réchauffement et refroidissement s’effectuent sur une échelle trop longue pour pouvoir porter un jugement correct sur une période aussi courte que les deux siècles passés.
    Faire une obsession sur ce gaz est scientifiquement ridicule.
    Ceci ne nous permet pas de faire n’importe quoi comme dilapider les ressources naturelles.
    C’est l’extension continue du nombre d’être humains qui est le problème.
    Croissance oui mais raisonnée, nous vivons dans un système fini
    Pour moi, l’écologie est le respect de notre belle planète qui nous protège (avec sa ceinture dans la haute atmosphère) et nous nourrit. C’est dans nos comportements au quotidien qu’on peut se comporter en écologiste responsable. Pas en se comportant en dictateur.
    Si chacun de nous était plus raisonnable et surtout moins égoïste, on n’en serait peut-être pas à avoir des partis politiques se disant "écologistes" et se comportant ainsi.
    Je ne suis pas un modèle non plus, loin de là, mais j’essaye un petit peu de faire attention et limite ma consommation au nécessaire, sans renoncer à quelques petits extras.
    J’ai la chance de pratiquer certains instruments de musique : une activité très gratifiante surtout quand on peut la partager (avec la Covid : pas évident) et qui a l’avantage d’avoir un faible impact sur la maltraitance de la planète.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière