Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Le gouvernement décide de revaloriser le salaire des plus protégés : les (...)

Le gouvernement décide de revaloriser le salaire des plus protégés : les fonctionnaires

mercredi 7 juillet 2021, par Romain Delisle

Le ministre de la Transformation et de la Fonction publique, Amélie de Montchalin, a annoncé hier, alors que le déficit de l’Etat pour 2021 est attendu à 9,4% du PIB, « des mesures fortes de revalorisation des salaires des agents publics les plus faiblement rémunérés ».

L’augmentation du point d’indice de 1% coûtant 2 Mds€, une augmentation de 40 à 100 € de pouvoir d’achat par mois pour le 1,2 million de fonctionnaires de catégorie C proches du SMIC lui a été préférée. L’enveloppe débloquée est de 250 M€, ce que, pour une fois, la CGT a salué (avec modération tout de même).

130 millions d’euros seront, en outre, consacrés à la réduction des écarts salariaux entre les hommes et les femmes et un baromètre inspiré de l’index égalité professionnelle sera mis en place avec la mission d’« objectiver les écarts [entre les ministères] et aligner dans ce domaine la fonction publique sur le secteur privé ».

Le Gouvernement choisit, une fois de plus, de privilégier les publics les plus protégés de la crise que sont les fonctionnaires, laissant au passage filer une dette chaque jour un peu plus abyssale, et argue d’une prétendue injustice sur le plan des salaires alors que ceux-ci sont fixés de manière indiciaire, dépersonnalisée et tout à fait indépendamment du sexe de la personne.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Le-gouvernement-decide-de-revaloriser-le-salaire-des-plus-proteges-les-fonctionnaires

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière