Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Le glas va-t-il sonner pour la CGT ?

Le glas va-t-il sonner pour la CGT ?

vendredi 30 avril 2021, par Aymeric Belaud

Contrairement à ce que professait le numéro 1 de la CGT, Philippe Martinez, sur le plateau de France info jeudi 29 avril, son syndicat est en déclin. De 2,5 millions d’adhérents dans les années 1970, le syndicat est passé à 600 000 en 2019 (si tant est que les chiffres ne soient pas truqués). Un déclin qui s’explique en partie par des divisions internes, mais surtout par une obstruction systématique à toute réforme, et un refus du débat avec le patronat.

Partant de ce constat, les salariés se détournent de ce syndicat soit en adhérant à un autre plus constructif comme la CFDT, premier syndicat de France, ou bien en faisant comme 92 % des salariés, en choisissant de ne pas se syndiquer. La CGT n’est désormais qu’une vieillerie pour nostalgique du Front Populaire et de Mai 68. Une chute inexorable pour le syndicat qui conserve pourtant son pouvoir de nuisance sur l’économie française alors qu’il ne représente plus que lui-même. Il serait temps de réformer les syndicats français et de les transformer en prestataires de service, comme en Allemagne où le taux de syndiqués est de 20 %, ou dans les pays du nord de l’Europe où le taux dépasse les 60 %.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Le-glas-va-t-il-sonner-pour-la-CGT

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière