Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Le dictateur Loukachenko nargue l’Europe en « peaufinant » les méthodes (...)

Le dictateur Loukachenko nargue l’Europe en « peaufinant » les méthodes d’élimination des opposants

Il faut soutenir le dissident biélorusse

lundi 24 mai 2021, par Nicolas Lecaussin

Tous les dictateurs veulent se débarrasser de leurs opposants. De Staline à Hitler, en passant par Poutine, Ceausescu et les dictateurs africains, asiatiques ou sud-américains, ils ont tous leurs méthodes préférées. Assassinat, empoisonnement, suicide maquillé, disparition…tout est bon pour faire disparaître l’adversaire. Le dictateur de la Biélorussie – qui en est à son sixième mandat - ne se cache même plus pour mettre la main sur ceux qui le critiquent. Il a détourné un avion de ligne irlandais en plein cœur de l’Europe ! C’était calculé car des membres de ses services secrets étaient à bord et ont simulé une alerte à la bombe pour forcer le pilote à atterrir à Minsk où l’opposant Roman Pratasevici a été arrêté. Il s’agit donc d’un acte de terrorisme d’Etat.

L’incident est extrêmement grave pour au moins deux raisons. Premièrement, d’autres actions de ce genre pourraient avoir lieu si l’Europe, qui est directement concernée, ne réagit pas fermement. Des dictateurs comme Poutine, Xi Jinping ou Kim Jong-un pourraient agir de la même manière au-dessus de l’Europe ou ailleurs. Deuxièmement, les risques d’accidents sont énormes. Imaginons qu’un pilote refuse un atterrissage forcé. Que va-t-il se passer ? Les avions militaires vont-ils abattre l’avion civil ?

Il faut absolument condamner cet acte terroriste et soutenir le dissident biélorusse et toute l’opposition au dictateur Loukachenko (aidé par Poutine).

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Le-dictateur-Loukachenko-nargue-l-Europe-en-peaufinant-les-methodes-d-elimination-des-opposants

Messages

  • Bizarre tout de même que vous n’osiez pas citer Emmanuel Macron et d’autres méthodes tout aussi inacceptables pour"éliminer" les opposants, plus sournoises, parfois sous couvert de lois votées à dessein. Quand tout un État est gangrené par la corruption, au seul profit de quelques uns et non à l’avantage du peuple, n’est-ce pas là une dictature ? Les violences physiques à l’égard des gilets jaunes, le masque-museliere obligatoire, bientôt le "vaksin", ne sont-ce pas là des signes évidents de dictature ? Quand la démocratie ne peut plus s’exercer au Parlement et qu’un pantin mondialiste dit "progressiste" (la belle affaire...) rappelle ses chiens de gardes (députés LREM et médias propagandistes) pour faire voter ce que bon lui plaira, n’est-ce pas là aussi une dictature ?

  • Je ne suis pas macroniste, n’ai pas voté pour lui ni au premier ni au second tour de la présidentielle de 2017. Pourtant je crois qu’en comparant la France à une dictature Lewitt s’égare quelque peu ! Les oppositions peuvent s’exprimer, dont les plus virulentes genre Le Pen ou Mélenchon ; la presse est libre, y compris la presse satirique. Ce ne serait pas le cas dans une dictature, où d’ailleurs Lewitt serait promptement emprisonné...

  • Oh ! Mes chers compatriotes, je crois me souvenir du détournement au dessus de la Méditerranée par un chasseur français d’un avion transportant un certain Ben Bella du Maroc en Tunisie. Et que ce passager enfin capturé a été jeté en tôle.
    Alors cette si parfaite république ? Que le monde entier nous envie, suivant notre formule favorite.

  • La plupart des États sont bâtis sur le modèle dirigiste : le pouvoir politique y appartient exclusivement au(x) dirigeant(s). C’est un ensemble hétéroclite qui va de la tyrannie la plus sanglante à des presque démocraties. Contrairement aux apparences, il n’y a pas entre ces extrêmes de différence de nature mais seulement de l’intensité de l’exploitation et de l’oppression du peuple par les détenteurs de pouvoirs.

    Donc, inutile d’aller farfouiller dans l’histoire de France récente pour comprendre que rien ne nous permet de regarder Loukachenko de haut.

  • Cher M.Coconnier, on ne vous demande pas pour qui vous avez voté, alors pourquoi vous sentir obligé de le préciser ?
    Quant à dire que la France est encore en démocratie et que la presse est libre en France, j’en parlerai à mon canari... :)
    Une immense majorité de Français dans différents sondages le reconnaissent.
    Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir...
    Pour terminer, vouloir imposer pour l’heure de manière détournée (voyages, pass sanitaire, "vaccin" (thérapie génique), aux citoyens, malgré une liberté reconnue expressément par les textes nationaux et internationaux, c’est aussi là certainement un signe évident de démocratie... :)
    Dire aujourd’hui certaines vérités peut vous coûter cher avec la justice française, aux ordres du pouvoir. Et vous osez affirmer qu’il n’y a aucune comparaison à faire ?...
    Méditez cette affirmation qui souligne que les plus fautifs sont ceux qui laissent faire et que ce sont les esclaves qui font les maîtres et non l’inverse....

  • Notre pays est au bord du cahot. Quand va-t-on, enfin, s’occuper de nos affaires ?. Ce qui se passe ailleurs ne nous regarde pas !!!. La récente histoire de l’Irak, de la Lybie ou de la Syrie ne suffit pas, il faut en remettre une couche ?. Je viens de relire "Clochemerle" (un régal) : on n’a pas évolué d’un pouce depuis les années "30". Franchement, je crois que le français est un crétin dans l’immense majorité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière