Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > La liberté de refuser le vaccin a un coût

La liberté de refuser le vaccin a un coût

dimanche 29 août 2021, par Jean-Philippe Delsol

Delta Air Lines a constaté qu’une hospitalisation pour Covid-19 coûtait en moyenne 50.000 dollars par patient à la compagnie. Aussi, et pour faire moins peser sur ceux qui se sont fait vacciner les charges de soins des autres, la compagnie a décidé que ses salariés non vaccinés contre le Covid-19 devraient cotiser 200 dollars (170 euros) de plus par mois pour la mutuelle santé à compter du 1er novembre. Ce qui laisse à chacun le temps de se faire vacciner.

C’est un moyen juste et économique de préserver la liberté vaccinale sans pénaliser financièrement ceux qui se font vacciner. Ça n’est au demeurant qu’une mesure financière qui ne prend pas en compte le caractère prophylactique d’une vaccination de masse. Mais c’est mieux que rien.

Une telle mesure serait plus difficile à prendre dans un système centralisé comme celui de la Sécurité Sociale. Un argument de plus pour favoriser une libéralisation du régime français d’assurances sociales.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/La-liberte-de-refuser-le-vaccin-a-un-cout

Vos commentaires

  • Le 30 août à 05:22, par Tibus54 En réponse à : La liberté de refuser le vaccin a un coût

    Ancien malade Covid guéri depuis plus de 6 mois, je perds mon précieux passe sanitaire à moins de passer par la case vaccin.
    Contrairement aux attentes des fonctionnaires mon taux d’anticorps reste très élevé ; il est même supérieur au taux mesuré après la guérison ! Une vaccination serait inutile et même contre indiquée
    Tout le monde ne chausse pas la même pointure. Le manichéisme vacciné vs non vacciné mène à une impasse.

  • Le 30 août à 08:01, par Henri de Richecour En réponse à : La liberté de refuser le vaccin a un coût

    @jean-philippe delsol ... j’ai lu votre excellent article sur le GIEC par lequel vous remettez justement en cause la doxa officielle et notamment, a minima, l’absence d’acceptation d’un débat contradictoire. Peut-être le GIEC a-t-il raison. Encore faut-il en faire la démonstration sur un sujet aussi complexe.
    Très curieusement, selon moi, vous refusez absolument d’exprimer le moindre doute sur la pertinence de ces vaccins, plus exactement sur la nécessité de leur généralisation, et ce de gré ou de force. Pourtant, y compris si ces vaccins ont quelques mérites pour les personnes à risque, il y a de nombreux faits avérés qui suggèrent de les traiter avec précaution.
    Delta est un contre-exemple mortifère (je pèse mes mots) et je ne peux pas croire que vous ne mesuriez ce qu’impliquerait le déploiement de cette logique à tous les maux dont nous souffrons évidemment, en le sachant ou pas !
    Pourquoi ce double raisonnement ? GIEC et vaccin, ce sont les mêmes logiques qui sont à l’œuvre, la même volonté d’imposer par la force un point de vue, le même souhait de cadenasser toute velléité d’analyse critique.
    Ayant beaucoup de respect pour vos analyses, j’aimerais comprendre et jusqu’à présent aucun de vos arguments ne me semble convaincant. Y compris l’antienne "pas de liberté sans responsabilité" qui ne peut s’appliquer en matière de santé sauf à instituer un système impensable pour tous ceux qui prennent des risques : fumeurs, sportifs, etc... exemples non limitatifs bien sûr ... c’est à dire chacun de nous. J’attends avec intérêt votre explication ! En vous remerciant.

  • Le 30 août à 12:57, par Miroslav Khýn En réponse à : La liberté de refuser le vaccin a un coût

    Permettez-moi d’exprimer mes distances avec vos analyses parues sur votre site depuis quelques semaines. Je pense que vous franchissez, par vos dernières articles sur le sujet de la covid et surtout de la vaccination, une ligne de supportabilité pour vos lecteurs ; d’ailleurs ils s’expriment dans les commentaires formidablement bien. Vos articles, Messieurs Lecaustin et Delsol, sont sur ce thème de plus en plus complaisants et ne se distinguent guère de la presse traditionnelle plate. Alors que vous avez sur d’autres sujets, comme l’indique le commentaire précédant, excellentes et pertinentes réflexions (GIEC, Libertaire x libéral....). Vous n’êtes pas obligés de donner votre mot d’ordre et si, bien sûr c’est normal que l’on peut avoir un avis différent et pourtant ça ne doit pas nous empêcher de débattre, mais ne pas défendre la liberté de décider pour mon corps -quelque en soit la raison- et prendre parti dans cette situation alors que vous ne pouvez absolument pas en être sûrs car même la science ne l’ai , voire MEPRISER les opposants au vaccin et les rendre responsables de la situation des hôpitaux surchargés, des morts et des finances de l’Etat.. alors que vous analysez très bien sa gestion économique désastreuse dans pleines de domaines,... tout cela me choque profondément.

  • Le 31 août à 10:09, par Andre En réponse à : La liberté de refuser le vaccin a un coût

    Je suppose que de la même manière, Delta Air Lines fait en sorte que les fumeurs vont cotiser un peu plus pour leurs coûts nécessaires à soigner les cancers du poumon, etc... ? Non ? C’est beau le social. Et on se rend compte que quand on a besoin d’être solidaires, on met tout en oeuvre pour désolidariser les gens.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière