Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > La Russie continue de menacer l’Ukraine et l’Europe

La Russie continue de menacer l’Ukraine et l’Europe

dimanche 25 avril 2021, par Jules Devie

Alors que les soldats russes se retirent (partiellement) de la frontière ukrainienne, les Européens constatent une fois de plus l’hostilité et la dangerosité de leur voisin. Vladimir Poutine continue de poursuivre une diplomatie de la force caractérisée par l’usage de l’armée pour parvenir à des fins politiques. Alors que le président ukrainien Volodymyr Zelensky tentait de se défaire du joug des séparatistes russes ces derniers mois, en se rapprochant notamment de l’UE et de l’OTAN, Vladimir Poutine a mobilisé un dispositif militaire exceptionnel. Plus de 100 000 soldats, ainsi que des armes lourdes, du matériel de guerre électronique et des hôpitaux militaires ont été placés à la frontière pour ce qui n’était, officiellement, qu’un exercice militaire. Les puissances européennes et les États-Unis ne doivent pas se laisser intimider et doivent réaffirmer leur soutien à l’Ukraine.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/La-Russie-continue-de-menacer-l-Ukraine-et-l-Europe

Messages

  • La Russie ne menace personne. Elle a parfaitement le droit de faire, comme d’habitude, des manoeuvres militaires chez elle ce que ne fait pas l’OTAN qui s’invite partout où, la plupart du temps, elle n’a rien à y faire. Combien de bases militaires de l’OTAN autour de la Russie ? Des dizaines. Combien de bases militaires Russes autour des USA ? Aucune. Au final qui est le plus menaçant pour l’autre ? Il faudrait arrêter une bonne fois cette diabolisation de la Russie qui ne repose sur rien de concret, ou presque. Les Occidentaux sont à la manoeuvre depuis longtemps en sous main pour faire rentrer l’Ukraine dans l’UE et donc dans l’OTAN, il ne faut pas inverser les rôles. Et Poutine a toujours dit qu’il ne voulait pas entendre parler de l’OTAN en Ukraine ce qui constituerait un encerclement supplémentaire. Il a montré ses muscles et il reste parfaitement calme. Il a montré aussi sa patience et il est clair qu’il ne faut pas aller chatouiller l’ours Russe au vu de son avance technologique dans pas mal de domaines de l’armement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière