Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > La Cour des comptes demande à l’Etat de mieux gérer le budget alloué à la (...)

La Cour des comptes demande à l’Etat de mieux gérer le budget alloué à la culture

mercredi 29 septembre 2021, par Adélaïde Motte

Pour pallier les difficultés du secteur de la culture liées à la crise sanitaire, le gouvernement l’a arrosé de subventions mal ciblées. C’est la conclusion de la Cour des comptes. Malgré un "effort financier exceptionnel” en faveur du cinéma, elle regrette que “les dépenses participant d’une véritable logique d’« investissement d’avenir » s’avèrent peu élevées”. Selon la Cour, les subventions publiques devraient s’orienter vers la construction d’entreprises solides et d’infrastructures de haut niveau pour développer l’export et l’attractivité de la France.

En réalité, la culture ne devrait pas dépendre ainsi des subventions publiques. D’abord parce le contribuable peut ne pas se soucier de l’offre culturelle, ou même ne pas l’aimer. Il paraît dès lors injuste qu’il la paie. Ensuite, et surtout, parce que l’audit de la Cour des comptes montre que le gouvernement ne parvient pas à mener des actions de long terme. Il voit, en effet, tout à travers le prisme de la politique, donc des échéances électorales. Un prisme l’empêchant de trouver des solutions adaptées, quel que soit le secteur. Au lieu de réorienter ses dépenses en faveur de la culture, le gouvernement devrait donc les réduire considérablement, et laisser cette charge au secteur privé. L’offre culturelle s’en trouverait plus libre, plus efficace et plus adaptée à la demande.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/La-Cour-des-comptes-demande-a-l-Etat-de-mieux-gerer-le-budget-alloue-a-la-culture

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière