Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > L’Etat impose une nouvelle charge supplémentaire sur le dos des (...)

L’Etat impose une nouvelle charge supplémentaire sur le dos des agriculteurs

mardi 26 janvier 2021

Depuis le 1er janvier, la loi française oblige la séparation du conseil et de la vente des produits phytosanitaires. Dans le cadre de la loi Egalim, cette interdiction a pour objectif de rendre le conseil aux agriculteurs, concernant l’utilisation des produits de traitement, totalement indépendant de tout intérêt commercial.

Auparavant, le vendeur était également un conseiller, à l’écoute du paysan et entretenant avec lui une relation de confiance. Ce lien est désormais rompu par pure idéologie. Quant à l’utilisation de ces produits, l’exploitant agricole doit donc désormais consulter un cabinet de conseil indépendant, engendrant une charge de plus, des coûts supplémentaires et une perte de temps en travail agricole.

Les agriculteurs sont déjà asphyxiés par la charge réglementaire. Il faut les libérer du joug administratif !

https://www.terre-net.fr/observatoire-technique-culturale/strategie-technique-culturale/article/separation-du-conseil-et-de-la-vente-quelles-repercussions-pour-les-agris-217-175621.html

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/L-Etat-impose-une-nouvelle-charge-supplementaire-sur-le-dos-des-agriculteurs

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière