Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Jean-Luc Mélenchon prépare la dictature du prolétariat en France

Jean-Luc Mélenchon prépare la dictature du prolétariat en France

dimanche 16 mai 2021, par Nicolas Lecaussin

Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France Insoumise a présenté le « troisième cahier de l’Avenir en commun » consacré au « Progrès social et humain ». Il est question d’un « nouveau monde » et d’un « nouvel humanisme » dans lequel « la question sociale sera sur le devant de la scène ». Pour Mélenchon, l’ « urgence sociale » ne sera résolue que grâce à la réduction immédiate du temps de travail à 32 heures hebdomadaires et à une « garantie d’emploi » pour les Français. Cette mesure permettrait à toute personne sans emploi d’être embauchée dans un secteur d’urgence ou de suivre une formation rémunérée ».

Mélenchon propose aussi une autre « garantie », la « garantie dignité » pour « uniformiser les niveaux de vie » et une allocation qui « compléterait les minima sociaux ». Même Lénine aurait été admiratif ! La lutte des classes est à la base du programme mélenchoniste ainsi que la prise en charge totale de la population par l’Etat et le parti. Les travailleurs sont forcément des victimes et l’« uniformisation » de la société n’est qu’une manière d’annoncer la dictature du prolétariat. C’est ce qu’avait fait Lénine en 1917.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Jean-Luc-Melenchon-prepare-la-dictature-du-proletariat-en-France

Messages

  • J’en reste pantois, après les Bolcheviks dans les années 1920, Enver Hodja en Albanie, le grand bond en avant Maoïste. Les Khmers au Cambodge, la dynastie Kim en Corée. Sans oublier Cuba et les innombrables mouvements révolutionnaires “illuminés” sur toute la planète. Comment peut-on croire à la réussite d’une transformation de la société par un gouvernement social “éclairé”, à la poursuite de “l’homme nouveau”. Ça fini immanquablement en dictature, sans compter les dommages collatéraux, effondrement économique, famine, décès de masses, goulag, atteintes au droit de l’homme. Si la médecine mélanchoniène n’amène pas l’ensemble de ces maux dans notre pays développé, on peut parier sur un effondrement économique, une fuite de nos cerveaux, de nos entrepreneurs et capitaux, un appauvrissement général, nivellement de notre intelligence et une restriction de nos libertés individuelles in fine. La France n’est pas encore remise des “avancées sociales” et économiques des gouvernements Mitterand et socialistes qui ont suivi. Ceci n’absout pas les différents gouvernements de droite pour leurs impérities et pusillanimités. La France est mal gouvernée depuis bien longtemps, n’aggravons pas les choses.

  • Quelle timidité ! Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?
    Ce qu’il nous faut c’est zéro ! Il faut supprimer le travail source de fatigue et d’aliénation.

  • J’ai rencontré ce personnage lorsqu’il était "ministre". Bien que sur mes gardes, j’ai alors pu remarquer que cet homme était intelligent, cultivé et à l’écoute.
    J’en conclue que la politique rend "FOU". Je crois qu’il va falloir sérieusement investir dans des hôpitaux psychiatriques afin d’accueillir tout ce beau monde !!!

  • Jean-Luc Mélenchon, c’est bien l’admirateur d’Hugo Chavez, cet être au grand cœur qui vient au secours de son peuple, serre les mains et caresse la tête des enfants, et a emmené tout ce beau monde sur le chemin du bonheur ?
    Rien ni personne ne détournera Mélenchon de sa programmation, car rien ne peut venir à bout de l’idéologie socio-prolétarienne et de la lutte des classes.
    Même et surtout si vous lui faites remarquer que malgré ses convictions égalitaires, il émarge lui même à 300 ou 500.000 euros par an. Charité bien ordonnée....
    Comme disait mon père : " Communiste, oui, mais seulement avec la gu...".

    Certains concéderons à Mélenchon qu’il est "brillant et excellent tribun". Aie aie aie...L’histoire est truffée d’excellents tribuns , à l’origine des pires catastrophes humaines qu’elle nous ait fourni. C’est souvent ,pour ne pas dire toujours, la marque de fabrique des pouvoirs à l’origine des génocides et des catastrophes économiques les plus profondes. Et ils ont tous en commun un égo surdimensionné, dont l’origine est pour le coup enfouie dans leur histoire personnelle.
    A ce titre, Mélenchon a dépassé le mur du son quand son cerveau lui a fait dire : "Ne me touchez pas, ma personne est sacrée...". Là, le divin n’était plus très loin...
    Personnellement , je préfère les Lumières et Montesquieu quand il dit : "J’aime bien les paysans : ils ne sont pas assez intelligents pour raisonner de travers....".

  • Ouvrez les yeux !
    Depuis que le libéralisme s’étend sans contrainte avec accaparation des biens par une frange de plus en plus aisée, ça favorise les votes vers l’extrême gauche.
    Le développement de la pauvreté avec l’absence de morale : la famille ayant volé en éclats, qu’il l’accompagne ; crée l’augmentation des comportements délictueux et tout ce qui va avec : chaque jour relate au moins un fait GRAVE d’agression sur personne.
    Entre cette masse à gauche qui cherche à survivre : la bonne méthode n’est pas les subventions mais de les mettre au travail ! et, ceux à droite qui protègent (de façon justifiée) leurs acquis avec, une petite portion qui, elle se goinfre ; il y a la masse du milieu qui, ne sait plus dans quelle direction politique aller. De droite, du centre de gauche, tous ces gens une fois élus ne pensent plus qu’à eux : la soif du Pouvoir d’abords et de le l’Argent accessoirement.
    Après avoir tout essayé beaucoup pensent qu’on a rien à perdre à "tester" le RN.
    La comparaison avec 1933 est complètement idiote : il n’y a pas la dynamique de relance impulsée par AH, la situation est complètement différente : Le risque est que si le RN met en œuvre une partie de ses promesses phares, ça va se solder en partie par un retour de certains chez eux, en calmer d’autres, mais surtout par le déclenchement d’une guerre civile.
    C’est de ça que le gouvernement a peur et cherche à présent à écarter le FN qui pourtant lui a permis depuis plusieurs élections de passer au second tour !
    Comme par hasard, hier aux infos, on ressort les empois fictifs du FN, ce n’est pas une nouveauté car évidemment, tous les partis font de même, ces emplois fictifs n’ont pas d’étiquette politique.
    Mais, à présent, les gens en ont marre et si MLP n’est pas écartée par la justice et reste candidate, ces faits ne changeront rien à leurs choix.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière