Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Emmanuel Macron, le président qui dépense le plus

Emmanuel Macron, le président qui dépense le plus

mardi 20 juillet 2021, par Aymeric Belaud

Les derniers Présidents de la République aimaient la dépense publique. Emmanuel Macron, lui, l’adore. En effet, celui qui est encore qualifié de libéral par certains a ouvert en grand les vannes des crédits ministériels. Si, sous le quinquennat de François Hollande, la hausse de la dépense publique a été de 140 milliards d’euros en cinq ans, elle a été de 130 milliards d’euros… en seulement trois ans (2017-2020) sous Emmanuel Macron ! Et ne parlons pas de la dette. Tandis qu’elle augmentait de 400 milliards d’euros sous le mandat du président socialiste, son élève étiqueté centriste l’a amplifié de 500 milliards entre 2017 et 2020. Et son mandat n’est pas terminé !

Avec le « quoi qu’il en coûte », la dette va encore s’alourdir, les dépenses publiques vont s’envoler pour concurrencer l’URSS, et l’économie ne va pas redémarrer. La France ne va plus dans le mur… elle y fonce tête baissée.

En 2022, il faudra tourner la page de ces décennies de dépenses publiques incontrôlées et de dettes gigantesques. Le seul candidat valable pour la présidentielle sera celui dont le programme mettre un terme à cette spirale délétère, et aura le courage des réformes. Mais pour l’instant, la place est vide.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Emmanuel-Macron-le-president-qui-depense-le-plus

Vos commentaires

  • Le 21 juillet à 07:05, par zelectron En réponse à : Emmanuel Macron, le président qui dépense le plus

    Le pillage légal, l’argent d’autrui, le stupre et le lucre pour lui !

  • Le 21 juillet à 07:59, par charvet jacques En réponse à : Emmanuel Macron, le président qui dépense le plus

    La solution pour reduire la dépense publique : il faut que le citoyen lambda soit conscient du probleme et il ne l’est pas.Pour preuve ,il a été créé il y a 20 ans (loi Woinet Chevenement) des conseils de développement qui interviennent au niveau des intercommunalités et qui sont senséS etre la "démocratie participative "
    A ce titre depuis 20 ans je suis membre de ce conseil et j’essaie de motiver les membres pour qu’ils soient informés precisement des budgets des communes et de l’intercommunalité !!!sans avancée !!!
    Il faut savoir que l’intercommunalité devait entrainer des "économies d’échelles" et en fait elle a amené la création de plus de 800000 fonctionnaires territoriaux.
    Savez vous aussi qu’en 1982 nous avions à Paris 25000 tres hauts fonctionnaires (15000e/mois)
    Avec la decentralisation et la numerisation nous en avons ,toujours à Paris 70000 !!!!!!!!!!!!

  • Le 21 juillet à 09:53, par PICOT En réponse à : Emmanuel Macron, le président qui dépense le plus

    Et si quelqu’un prend cette place nul doute que nos "politiques" trouveront un moyen quelconque pour l’éliminer. Mr Fillon en sait quelque chose, il n’était pas tout à fait dans la ligne de la doxa en cours.

  • Le 21 juillet à 14:47, par Aymeric Belaud En réponse à : Emmanuel Macron, le président qui dépense le plus

    Bonjour à tous, et merci pour vos commentaires.

    Au-delà d’un potentiel candidat qui mettrait en pratique la baisse des dépenses publiques, il faudrait adapter les institutions à ce changement. La première mesure serait par exemple de rendre inconstitutionnel tout budget qui ne serait pas à l’équilibre.

    Mais c’est toute la classe politique, gauche comme droite, qu’il faudrait convertir à la rigueur budgétaire. Il est également nécessaire de diffuser les idées libérales dans la société pour qu’émerge une demande et donc une offre politique libérale. Et c’est là le rôle de l’IREF.

    Votre soutien est précieux. Merci !

  • Le 16 septembre à 19:49, par REPLAY0001 En réponse à : Emmanuel Macron, le président qui dépense le plus

    Il aura réussi au cours de ce mandat, le rêve du capitalisme : faire exploser la dette publique, laisser dériver les prix, détruire l’état et les régimes sociaux, en asséchant leurs ressources, et en les criblant de dettes pour renflouer des canards boiteux et des spéculateurs au bord de la faillite en 2018 et qui volent de record en record en Bourse.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière