Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Dupont-Moretti mis en examen, justice et politique : histoire d’une faillite (...)

Dupont-Moretti mis en examen, justice et politique : histoire d’une faillite à la française

lundi 19 juillet 2021, par Gabriel Collardey

L’histoire de la mise en examen du ministre de la Justice a tout d’un règlement de compte digne du parrain ou d’une tragicomédie à la romaine. L’histoire d’un ténor du barreau, défenseur de la liberté et fervent critique des magistrats qui devient ministre de la Justice. Un homme qui a même porté plainte contre la Cour de justice de la république. On aurait pu voir dans sa nomination, une manière pour Macron de le mettre au frais pour les dernières années de son mandat, il devenait trop critique. Mais Eric Dupont-Moretti est un homme comme les autres, il a diligenté des enquêtes administratives contre des magistrats avec qui il avait eu des griefs durant ses années au barreau. Avocat et magistrats, en France ne font jamais bon ménage.

Sans réelle surprise, les syndicats de la magistrature et l’association Anticor ont porté plainte contre lui pour prise illégale d’intérêt, des accusations très graves pour un ministre en exercice. Comble de l’ironie, la Cour de justice de la République a eu la charge de l’affaire, la juridiction honnie par le ministre. Ce vendredi, il a été mis en examen.

Cet évènement s’interprète de deux manières différentes : soit la CJR règle ses comptes envers Dupont-Moretti et cherche à redorer son blason, soit elle cherche à affirmer l’indépendance de la justice par rapport au politique qui n’est absolument pas effective en France. Jean Castex aurait pu faire preuve de bon sens afin de calmer la situation en limogeant Eric Dupont-Moretti mais il n’en a cure. Dans toutes ces guerres d’égo, à la fin c’est la démocratie qui s’affaiblit. Macron est entouré de personnalités mouillées dans différentes affaires : Dupont-Moretti, Ferrand, Darmanin. Que devient l’éthique en politique ?

Quant à la Cour de justice, qui contrôlera qu’elle n’est pas coupable de conflit d’intérêt ?

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Dupont-Moretti-mis-en-examen-justice-et-politique-histoire-d-une-faillite-a-la-francaise

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière