Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Depuis le 11 septembre 2001, des erreurs ont été faites mais il y a eu aussi (...)

Depuis le 11 septembre 2001, des erreurs ont été faites mais il y a eu aussi des succès

dimanche 12 septembre 2021, par Nicolas Lecaussin

A voir et lire les commentaires à l’occasion des 20 ans depuis les attentats du 11 septembre 2001, on a l’impression que toutes ces années ont été une succession d’événements et d’initiatives catastrophiques. Heureusement, le Wall Street Journal remet les pendules à l’heure. Malgré le retrait d’Afghanistan décidé par Biden et qui n’est pas la conséquence d’une défaite militaire mais d’une décision politique, la guerre contre le terrorisme a été victorieuse sur plusieurs plans. Des dizaines de terroristes islamistes ont été tués dans de nombreux pays. Ben Laden lui-même a été trouvé et tué par un commando américain. L’Amérique n’a pas été frappée par une attaque comparable depuis le 11 septembre. Comme l’a noté le rapport de la commission sur le 11/9, les djihadistes étaient en guerre contre ce pays depuis des années et des dizaines de tentatives d’attentats ont été déjouées grâce au travail des services d’information et de sécurité. Le renseignement américain a été réorganisé pour que le FBI et la CIA travaillent plus efficacement. Des terroristes ont été tués ou, mieux, capturés et interrogés pour obtenir des informations qui pourraient empêcher la prochaine attaque. Le réseau al-Qaïda qui avait planifié les attentats du 11 septembre a été démantelé.

Contrairement aux craintes, la vie privée des Américains n’a pas été menacée, tandis que le Patriot Act a fourni aux autorités fédérales des outils pour briser les cellules terroristes nationales. En fait, la pire violation des droits de ces dernières décennies n’avait rien à voir avec le terrorisme. C’était en 2016 lorsque le FBI a espionné la campagne de Trump. Après la vague insurrectionnelle et terroriste de 2007, la plus grande erreur américaine a été de retirer toutes les troupes d’Irak en 2011 et de laisser l’État islamique former son califat. Le président Obama a dû renvoyer des milliers d’Américains en Irak pour empêcher la chute de Bagdad et briser ce qui était devenu une autre menace mondiale. Aujourd’hui, l’Irak est pacifié et en plein croissance économique.

En fait, selon le WSJ, le plus grand échec américain a été la rupture du consensus politique intérieur sur la sécurité nationale. D’un côté, les Démocrates avec leurs théories tiers-mondiste et pacifistes, de l’autre, les Républicains, plus interventionnistes et aussi plus conscients des dangers extérieurs.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Depuis-le-11-septembre-2001-des-erreurs-ont-ete-faites-mais-il-y-a-eu-aussi-des-succes

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière