Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Covid : l’Europe va-t-elle tirer les leçons de la crise ?

Covid : l’Europe va-t-elle tirer les leçons de la crise ?

dimanche 28 mars 2021, par Nicolas Lecaussin

La crise actuelle c’est du pain béni pour les anti-européens. Il y a quelques mois, Bruxelles soutenait que la bataille contre la Covid allait être gagnée ensemble, avec tous les pays membres. Or la situation empire et de nouveaux confinements sont prévus dans plusieurs pays membres ! En France, c’est le cas déjà dans de nombreuses régions, en Allemagne, Angela Merkel a menacé de fermer le pays pour Pâques avant de se rétracter, en Italie, où plus d’un million de personnes de plus de 80 ans n’ont pas du tout été vaccinés, des régions entières sont à nouveau confinées, en Espagne où les mesures sont de plus en plus strictes. C’est le Royaume-Uni qui s’en sort le mieux : environ 40 % de la population a reçu au moins une dose de vaccin contre 13 % en Europe et 10 % en France. Les résultats britanniques sont impressionnants : les hospitalisations sont en chute libre et le taux de décès dû à la Covid est proche de zéro.
Pas de bureaucratie, de l’action et des résultats. Les Anglais et les Américains ont préféré l’efficacité aux tergiversations et aux réunions au sommet. Une leçon pour Bruxelles.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Covid-l-Europe-va-t-elle-tirer-les-lecons-de-la-crise

Messages

  • NON c’est comme la France, tous ces fonctionnaires sont bien trop nombreux, prétentieux et persuadés d’être la richesse du pays ou de l’Europe voir des deux alors que ce ne sont que des parasites majoritairement gauchistes qui pourrissent et détruisent le peu que chacun d’entre eux peut toucher. Le peu oui car en plus de cela il sont ou devenus de gros fainéants qui sont en vacance tous les mois et demi avec des RTT devenus un droit de presque 30 j et des horaires de travail les plus faibles au monde. Reste un oubli les arrêts maladie supposés pour prendre encore quelques escapades. Reste le dernier point trop payés pour le peu de travail effectué mais jamais assez de moyens pour profiter pleinement de tous les loisirs mis à leur disposition.
    Enfin, ces individus sont des exemples néfastes qui ont largement contribués au défaitisme du secteur privé. Il ne peut en être autrement quand ces derniers triment pour s’en sortir et que d’autres glandent en permanence tout en montrant à qui veut leur "réussite" misérable pour un pays.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière