Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Alice Coffin a tort : Sandrine Rousseau est décriée pour ses idées, pas parce (...)

Alice Coffin a tort : Sandrine Rousseau est décriée pour ses idées, pas parce qu’elle est une femme

vendredi 17 septembre 2021, par Adélaïde Motte

Les propos d’Alice Coffin sont décousus parce que leur raison s’efface devant l’idéologie. Son intervention sur BFM TV en milieu de semaine ne fait pas exception à la règle. Ainsi, d’après elle, les critiques dirigées contre Sandrine Rousseau sont sexistes, et n’ont aucun autre fondement. Alice Coffin refuse d’admettre que si la candidate écologiste, qui défraie la chronique, est tant décriée, c’est d’abord parce que ce qu’elle dit est caricatural. Alice Coffin l’affirme : Sandrine Rousseau propose une offre politique que personne d’autre ne propose. Certes ! Mais une offre hors sol et dangereuse.

Alice Coffin s’est trouvée, sur BFM TV, face à Natacha Polony, qui a le mérite de pousser ses intervenants dans leurs retranchements. Or, pour Alice Coffin, ces derniers sont bien vite atteints, tant l’idéologie aveugle son raisonnement. Elle est donc obligée de répéter avec un sourire condescendant que ses sujets sont sérieux et ne souffrent pas la caricature. Pourtant n’est-il pas caricatural d’affirmer comme elle le fait que la sorcellerie est une tradition féministe ? Émilie du Châtelet, Marie Curie, Françoise Barré-Sinoussi ou Emmanuelle Charpentier ne seraient sans doute pas de son avis.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Alice-Coffin-a-tort-Sandrine-Rousseau-est-decriee-pour-ses-idees-pas-parce-qu-elle-est-une-femme

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière