Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Airbus : la CGT demande le “pass horaire” à 30h

Airbus : la CGT demande le “pass horaire” à 30h

vendredi 16 juillet 2021, par Adélaïde Motte

On ne le répétera jamais assez, le travail est mauvais pour la santé. Lors de la crise sanitaire, la direction d’Airbus a testé les journées de six heures pour les salariés de son site de Nantes, au lieu de huit. Ravie de cette aubaine, la CGT demande le maintien de cette mesure et son extension à l’ensemble des salariés de l’entreprise, qui pourront ainsi être moins stressés et consacrer plus de temps à leur vie personnelle. Bien entendu, le salaire doit être maintenu.

Cette proposition de la CGT n’est pas neuve, mais elle trouve aujourd’hui un certain écho. Qui refuserait de travailler moins tout en gagnant autant ? Pas grand monde et en tout cas pas les salariés d’Airbus. Interrogés par la CGT, ils sont 80% à considérer que la baisse du temps de travail peut être compatible avec un maintien de rémunération. Peut-être ne sont-ils pas tous au courant que cet avantage s’est appuyé à 92% sur une prise en charge financière de l’État, et que le contribuable français paiera ces cinq heures de congés hebdomadaires supplémentaires. Mais après tout, le stress du contribuable saigné à blanc est moins important que celui du syndicaliste d’Airbus !

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Airbus-la-CGT-demande-le-pass-horaire-a-30h

Vos commentaires

  • Le 17 juillet à 06:11, par Goufio En réponse à : Airbus : la CGT demande le “pass horaire” à 30h

    « Le travail tue la santé » c’est la chanson qui le dit. Le communisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme. Etc
    Le travail est fait pour ceux qui ne sont pas syndiqués au bénéfice de ceux qui le sont. La solidarité des fonctionnaires, des syndiqués pendant la pandémie a été explicite : 100% confinés 100% payés 0% solidaires.
    On n’est pas de la même race…

  • Le 17 juillet à 08:53, par François Audouze En réponse à : Airbus : la CGT demande le “pass horaire” à 30h

    Dans un pays appauvri plus que les autres par le Covid, seul le travail permettra de réduire notre dette abyssale. il faut revenir à 45 heures au plus vite pour rétablir notre compétitivité.
    La CGT est un des plus grands responsables de notre déclin, ne s’intéressant qu’aux rapports de force dans les seules sociétés qui peuvent bloquer le pays (SNCF, Air France, les dockers, les contrôleurs du ciel) et se fichant complètement de la destruction de notre industrie.

  • Le 17 juillet à 13:13, par ambelouis En réponse à : Airbus : la CGT demande le “pass horaire” à 30h

    Le contribuable est une "vache à lait"...Mais les vaches peuvent changer de prés.... Face aux "dérives" gouvernementales, et pour simplement bénéficier du fruit de mes efforts, je suis parti vivre ailleurs... Là où il y a du soleil et des "vaches" françaises, qui ont décidé de changer de prés... Elles sont de plus en plus nombreuses,...La CGT ayant de moins en moins d’adhérant, ne peut compter que sur les subventions de l’État ( ce qui est un comble et une insulte pour le contribuable qui finance les derniers communistes Européens)... Le France à perdu son âme et son identité, là comme ailleurs.... aussi retrouvent ton les Français ailleurs...à l’étranger....Où l’on y retrouve aussi des "citoyens" de "gauche" qui cherchent à vivre librement sans être une "vache à lait"....?

  • Le 17 juillet à 13:30, par Lebreton En réponse à : Airbus : la CGT demande le “pass horaire” à 30h

    Cangrènes généralisé du travail.
    Il serait grand temps que les laboratoires pharmaceutique nous invente d’urgence un vaccin anti cgt aussi rapidement que le vaccin du covid.
    La France ce meure de la fégnantises d’une minoritée de d’individus sans grand intérêt pour l’avenir de leurs enfants

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière