Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Absence de la France à la conférence de l’ONU contre le racisme : le courage (...)

Absence de la France à la conférence de l’ONU contre le racisme : le courage inattendu

dimanche 15 août 2021, par Adélaïde Motte

L’opposition au racisme fait partie de ces causes qu’il est facile de rejoindre. Assister à la conférence de l’ONU dédiée, prévue en septembre, ne devrait donc pas, a priori, être sujet à polémiques. Pourtant, Emmanuel Macron n’y participera pas, à cause de « l’historique des déclarations antisémites prononcées dans le cadre de la conférence ». Il est vrai qu’aujourd’hui, les opposants au racisme se concentrent beaucoup sur le racisme contre les personnes africaines et arabes, parfois au détriment des discriminations contre les Juifs, voire au détriment du racisme contre les personnes asiatiques ou blanches. En 2001, lors de la Conférence de Durban, plusieurs pays arabes avaient essayé d’assimiler le sionisme, qui soutient Israël, et le racisme. En 2011, la deuxième édition de cette conférence contre le racisme avait été boycottée à cause de propos anti-sionistes.
Cette conférence, malgré son nom, est donc loin de faire l’unanimité, à cause de son instrumentalisation par certains pays arabes et certaines personnes. Il est heureux que la France rejoigne ceux qui ne sont pas dupes. Cette décision symbolique doit maintenant être suivi d’actes, comme l’arrêt des subventions aux associations soi-disant anti-racistes qui accepteraient, voire cautionneraient des propos racistes ou antisémites ou antiblancs….

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Absence-de-la-France-a-la-conference-de-l-ONU-contre-le-racisme-le-courage-inattendu

Vos commentaires

  • Le 16 août à 08:29, par Ghislaine FEDYCKI En réponse à : Absence de la France à la conférence de l’ONU contre le racisme : le courage inattendu

    CON férence
    et bien on rassemble avec des vieux mots et on arrive a ne plus pouvoir rien dire
    oui TOUT LES PEUPLES ONT ETE MARTYRISES MAIS ON NE CITE QU’UN SEUL !!!

    polyglotte pourquoi ?
    commençons par respecter la barrière de la compréhension linguistique a chère Pentecôte tu n’es pas prète a revenir !!!

  • Le 16 août à 08:29, par Ghislaine FEDYCKI En réponse à : Absence de la France à la conférence de l’ONU contre le racisme : le courage inattendu

    CON férence
    et bien on rassemble avec des vieux mots et on arrive a ne plus pouvoir rien dire
    oui TOUT LES PEUPLES ONT ETE MARTYRISES MAIS ON NE CITE QU’UN SEUL !!!

    polyglotte pourquoi ?
    commençons par respecter la barrière de la compréhension linguistique a chère Pentecôte tu n’es pas prète a revenir !!!

  • Le 17 août à 08:22, par genau En réponse à : Absence de la France à la conférence de l’ONU contre le racisme : le courage inattendu

    Oui, il faut approuver M.Macron. C’est peut-être le début d’un redressement moral et une surrection devant la préférence africaine et musulmane. Il ne s’agit pas de racisme mais d’une défense contre les attitudes équivoques du "machin" qui cautionne le GIEC, par exemple, lequel ne comporte aucun scientifique de renom dans ses rangs et dont le seul rôle est de semer la terreur dans les populations au profit d’une politique unanimiste dont on connaît l’aboutissement : les animaux malades la peste.

  • Le 17 août à 20:39, par Claude Guyot-Sionnest En réponse à : Absence de la France à la conférence de l’ONU contre le racisme : le courage inattendu

    Je pense que le président français devrait aller à cette conférence sur le racisme et y exprimer sa position, non que je sois d’accord avec la pensée officielle sur l’antisémitise de la France, mais les absents ont toujours tort.
    Maintenant, ma position sur l’antisémitisme est fort différente de cette France "officielle" pour plusieurs raisons.
    La première étant que dans l’antiquité il y avait de nombreux peuples aux parlés sémitiques à travers tout le Moyen-Orient, la péninsule arabique et même l’actuelle Éthiopie.
    La deuxième raison étant que la majorité des populations parlant l’hébreu (langue sémitique avec l’arabe) ne sont plus des populations sémites mais d’origines turques et slaves qui vivant en Europe et, accessoirement, berbères en Afrique du Nord et en Espagne. La religion israélite ayant toujours fait du prosélytisme.
    En résumé, l’expression d’antisémitisme est ainsi employée au sens d’antijuif en pensant aux populations de religion juive même si les vrai juifs s’ils existent encore sont des paysans palestiniens d’abord convertis au christianisme puis après la conquête arabe et turque à l’Islam.

  • Le 21 août à 09:50, par Obeguyx En réponse à : Absence de la France à la conférence de l’ONU contre le racisme : le courage inattendu

    Macron a raison ! Il a autres choses à foutre ! Réveillez-vous, bon Dieu !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière