Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > A Berlin, 96% des plats des restos U sans viande ni poisson : de quoi (...)

A Berlin, 96% des plats des restos U sans viande ni poisson : de quoi aggraver la précarité étudiante

mercredi 8 septembre 2021, par Adélaïde Motte

Les restaurants universitaires de Berlin se mettent au vert : dès octobre, à la rentrée universitaire allemande, 68% des repas proposés dans les restaurants universitaires seront vegans, 28% seront végétariens, 2% contiendront du poisson et 2% contiendront de la viande. De quoi affirmer, au mépris de la bonne foi, que les menus végétariens ou vegans ne sont pas imposés, et que les étudiants ont encore le choix.

Les étudiants en situation de précarité, qui n’ont pas les moyens de s’acheter de la viande, pâtiront donc des desideratas de quelques étudiants écolos suffisamment bruyants pour imposer leur mode de vie à tous. Les régimes vegan et végétarien nécessitant certaines connaissances pour être équilibrés, il est probable que certains étudiants, qui n’ont ni le temps d’aller dans les rares restaurants proposant de la viande, ni les moyens d’en acheter pour leur repas du soir, développent des carences.

L’exemple de Berlin montre, s’il en était encore besoin, que les écologistes ne cherchent pas à convaincre la population que leur mode de vie est le plus sain pour eux et la planète, ce qui reste d’ailleurs à prouver. Ils cherchent à l’imposer, quelles qu’en soient les conséquences. Les faits sont pourtant là pour leur prouver que le bio et l’éolien sont des combats contre-productifs, et que le régime vegan est trop complexe pour être imposé à tous.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/A-Berlin-96-des-plats-des-restos-U-sans-viande-ni-poisson-de-quoi-aggraver-la-precarite-etudiante

Vos commentaires

  • Le 9 septembre à 07:14, par thibault colcombet En réponse à : A Berlin, 96% des plats des restos U sans viande ni poisson : de quoi aggraver la précarité étudiante

    Parce que vous avez le choix depuis 50 ans en France ?

    Les restaurants ne proposent aucune alternative végan...

    Les cuisiniers des restaurants ne savent pas faire preuve d’imagination... Ils font griller en aller/retour un morceau de chair de poisson/viande.

    Pourtant ce sont :
    1/ des bébés qui nous font confiance,
    2/ qui ne veulent que jouer avec nous,
    3/ et que Dieu nous demande de protéger

    La chair d’être vivant est pourtant très mauvaise pour la santé... Un steak est toujours accompagné de frites ou pommes de terre. Avec un steak on boit du vin. Et après on veut un dessert trop sucré... Bonjour les artères...

    Pourtant la cuisine indienne à base de légumes et d’épices... C’est extrêmement simple, très rapide, très divers, bon pour la santé... Ca demande juste que les cuisiniers essaient.

    L’empathie, l’éthique est-ce réservée au Bac+5 ?

  • Le 9 septembre à 08:13, par Machenaud alain En réponse à : A Berlin, 96% des plats des restos U sans viande ni poisson : de quoi aggraver la précarité étudiante

    Je pense que les endocrinologues vont avoir à nouveau du travail dans les années à venir !!!
    Pas de poissons dans les repas estudiantins entrainera obligatoirement les problèmes thyroîdiens
    graves ( myxoedeme ) observés jusqu’au début du 20° siecle dans de nombreuses régions éloignées de l’approvisionnement en produits marins . Aux effets néfastes de ces pathologies sur le plan hormonal s’ajouteront celles de l’absence des acides gras indispensables au bon développement du cerveau avec son retentissement sur les facultés intellectuelles .
    Avec un niveau éducatif déjà au plus bas , l’avenir s’annonce bien sombre pour pouvoir fournir
    demain du personnel qualifié à une industrie robotisée à 90% dans 10-15 ans . C’est d’ailleurs ce problème qui rend incohérent la demande du patronat en faveur d’une immigration extra-européenne à basse valeur ajoutée . Quant à la boutade de notre président " vous n’avez qu’à traverser la rue pour trouver du boulot " .......

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière