Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Réforme : les fonctionnaires français n’ont rien à craindre

Réforme : les fonctionnaires français n’ont rien à craindre

vendredi 8 novembre 2013, par Nicolas Lecaussin

Le rapport Pêcheur sur l’avenir de la fonction publique n’apporte strictement rien. Il n’est pas question de toucher au statut ni aux autres avantages dont profitent les fonctionnaires français. Il reconnaît que la part (28-30 %) des primes dans les rémunérations est trop importante, mais la Cour des Comptes en avait aussi fait la remarque dans quelques uns de ses précédents rapports. Alors que tous les autres pays réforment en profondeur l’Etat et la fonction publique (voir l’article publié par l’IREF dans Le Figaro du 28 octobre), la France maintient le statu quo. Et fallait-il un Rapport pour tout cela !?

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/Reforme-les-fonctionnaires-francais-n-ont-rien-a-craindre

Vos commentaires

  • Le 8 novembre 2013 à 18:09, par brenet En réponse à : Normal que rien ne bouge

    A partir du moment où l'on sait que les fonctionnaires sont surreprésentés tant à l'Assemblée Nationale qu'au Sénat, et probablement au gouvernement, pourquoi voulez vous qu'ils se tirent une balle dans le pied ; il faudrait un référendum du peuple exigeant que les fonctionnaires se présentant à une fonction comme celles précitées s'engagent à démissionner de leurs fonctions de fonctionnaire dès leur élection ; croyez bien qu'il y en aurait beaucoup moins, de crainte de se retrouver chômeur. Et le pays se porterait mieux, la preuve depuis 18 mois.

  • Le 8 novembre 2013 à 20:01, par F.Auprince En réponse à : Etat-gabegie !

    Les clowns supposés "compétents" pour gérer l'entreprise France sont dramatiquement incompétents et lamentables :
    - Pléthore d'élus, sénateurs et députés, inutiles et bénéficiant d'avantages financiers, y compris le régime de retraite et la fiscalisation, INTOLERABLES !
    - Harmonisation des régimes de retraite de TOUS sur les règles appliquées au secteur privé : que des ronds de jambe sans décision ferme .... branleurs politiciens !
    - Réduction des dépenses publiques :
    a) Transfert de l'état aux collectivités, donc réalité nulle ... augmentation vraisembable !
    b) Réduction des agents publics ou para-publics en corrélation aux besoins REELS : "si on parlait d'autre chose..?" et "on" les augmente...
    c) Pour financer ces parasites inutiles on augmente les taxes/impôts sur les créateurs de richesses (entreprises ET salariés du privé)
    ........
    Conclusion : foutez-moi "ça" dehors, ils ne sauraient même pas gérer une épicerie !

  • Le 8 novembre 2013 à 22:55, par Wawa59 En réponse à : J'ai la solution à tous nos problèmes

    Pour les innombrables fonctionnaires qui sont comme des tiques qui sucent le sang de la bête (le privé), j'ai la solution : la grève (droit constitutionnel comme aiment si souvent le rappeler les syndicats gauchistes qui se servent dans nos poches grâce à leurs subventions issues de nos impôts) : la grève des impôts massive et générale....! Plus de sang, plus de tiques:elles meurent et tombent... Elles vont sucer un autre animal. Ils devront donc avoir le plaisir d'aller pointer chez Pôle Emploi (leurs collègues....) ou créer leur propre entreprise, chose qui devrait être obligatoire pour tout député ou sénateur, conseiller municipal, président de région.... Etc.. Au lieu de ça, tous les échelons de notre société "dirigeante" (conseils municipaux, départementaux, régionaux, communautés urbaines, sivoms, districts, etc.... Sont infestés de profs (avec 3.500€ par mois pour surtout pas + de 16h de travail par semaine pour bien fabriquer nombre d'analphabètes qui voteront à gauche car inadaptés à la société qui les entoure, vous me direz qu'ils ont le temps et un second métier), infestés de fonctionnaires gavés d'avantages multiples dont ils oublient bien de parler quand ils parlent de niveau de vie....! Une seule solution : la grève des impôts : services fiscaux noyés = tous au travail...! Fini de profiter du travail des autres...! À faire circuler.... Moi, j'ai commencé. Agissez, forwardez, au lieu de commenter...!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière