Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Le Traité transatlantique ou l’antiaméricanisme à l’œuvre

Le Traité transatlantique ou l’antiaméricanisme à l’œuvre

vendredi 18 avril 2014, par Nicolas Lecaussin

L’antilibéralisme est la ligne éditoriale de la revue Marianne. Or, cela va de pair avec l’antiaméricanisme. Le Dossier principal du numéro du 11 avril de ce magazine est consacré au traité transatlantique et s’intitule très astucieusement « Comment les Américains vont nous bouffer », la principale victime des Américains et du prochain Traité transatlantique étant les agriculteurs français.

Les rédacteurs oublient de rappeler que l’Europe distribue beaucoup plus d’aides aux agriculteurs que les Etats-Unis. La PAC (Politique agricole commune) représente plus de 50 Mds d’euros d’aides chaque année, dont 10 Mds d’euros environ pour la France. Les agriculteurs américains reçoivent environ 20 Mds de dollars/an (14.4 Mds d’euros) d’aides, alors qu’ils devraient recevoir environ 70 Mds de dollars (50 Mds d’euros) si l’on respectait la proportion des populations de 300 millions d’habitants aux Etats-Unis et de 60 millions en France. Ce qui fait 7 fois plus pour la France.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/Le-Traite-transatlantique-ou-l-antiamericanisme-a-l-oeuvre

Vos commentaires

  • Le 22 avril 2014 à 09:16, par skdijon En réponse à : Europe

    Sur l'antiaméricanisme :
    Les pays qui forment l'Europe ne sont pas les Etats Unis. Nous sommes différents, nous avons une culture, une approche économique et politique.
    Nous n'avons pas à nous laisser piloter par les Etats Unis qui sont totalement différents de nous.
    Leurs priorités ne sont pas les nôtres.
    Mondialisation ne veut pas dire gouvernance d'un géant économique sur les autres. C'est un échange rendu possible à l'échelle globale pour un développement harmonieux.
    C'est idéaliste mais sans idéal nous n'allons nulle part.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière