Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Plus de 100 000 hospitalisations liées au Covid-19 auraient pu être évitées grâce à la vaccination en juin et juillet (Etats-Unis)

Plus de 100 000 hospitalisations liées au Covid-19 auraient pu être évitées grâce à la vaccination en juin et juillet (Etats-Unis)

par Nicolas Lecaussin

Le Peterson Center on Healthcare et la Kaiser Family Foundation (KFF) publient régulièrement des études avec des données détaillées sur les coûts et les performances du système de santé américain. La dernière étude montre combien coûtent les hospitalisations dues au Covid et calcule même les économies qui auraient pu être faites si les gens avaient été vaccinés à temps. Voici les principales conclusions :

1. Le coût moyen d’une hospitalisation due au Covid-19 est de 20 000 dollars.
2. En juin et juillet derniers, plus de 100 000 hospitalisations auraient pu être évitées si les patients avaient été vaccinés plus tôt. Cela représente une somme d’environ 2.3 milliards de dollars qui auraient pu ne pas être dépensée dans les soins de ces patients.
3. Cette somme ne tient pas compte des coûts du traitement ambulatoire, qui sont également « substantiels ».
4. La facture est payée par tout le monde car il n’existe pas encore de mesures pour faire payer des primes aux personnes non vaccinées. La plupart des assureurs répercutent les coûts sur les patients alors que les hospitalisations Covid montent en flèche.
5. Ceux qui refusent les vaccins anti Covid-19 infligent aussi un fardeau encore plus lourd aux contribuables.
6. 84% des hospitalisations auraient pu être évitées en juin et juillet grâce à la vaccination (ce pourcentage ne tient pas compte des enfants hospitalisés).

You may also like

1 commenter

MICHEL DARTAYRE 29 août 2021 - 6:58

Plus de 100 000 hospitalisations liées au Covid-19 auraient pu être évitées grâce à la vaccination en juin et juillet (Etats-Unis)
Je trouve cette thèse très péremptoire, présomptueuse de ce que seront à l’avenir les infections par ce virus et ses variants, de l’efficacité ou non des multiples vaccins et de leurs conséquences non pas seulement en effets long terme sur les patients, mais aussi en effet court terme sur l’adaptation du virus lui-même à résister aux vaccins. Vacciner les personnes à risque, certainement, vacciner et revacciner en masse du berceau à l’EPHAD tous les 6 mois , certainement pas. Quant à la thèse : il est injuste que ce soient les bien portants qui paient pour les malades… c’est le principe de notre système d’assurance , en France tout au moins. Vous pourriez dire aussi qu’il est injuste que les actifs paient leurs pension des retraités etc.

Répondre

Laissez un commentaire