Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Delphine Ernotte : « Quand on veut réduire la démocratie on affaiblit l’audiovisuel public. »

Delphine Ernotte : « Quand on veut réduire la démocratie on affaiblit l’audiovisuel public. »

par Nicolas Lecaussin

Pour la présidente de France Télévisions, l’audiovisuel public serait un véritable garant de la démocratie. Dans une interview accordée au Figaro, elle affirme aussi que « Nous sommes inquiets car partout les populistes prennent pour cible les télévisions publiques. » Ce n’est pas tout à fait juste. Plein de populistes au pouvoir utilisent les télévisions publiques pour répandre leurs idées. Et si la vitalité de la démocratie était liée à l’importance de l’audiovisuel public alors les pays communistes, Cuba et Corée du Nord en tête, seraient les pays les plus démocratiques au monde !

You may also like

4 commentaires

JR 4 décembre 2021 - 6:00

Delphine Ernotte : « Quand on veut réduire la démocratie on affaiblit l’audiovisuel public. »
Bonjour, en premier lieu il faudrait demander à Delphine Ernotte quelle est, selon elle, la définition du « populisme » ? Est-ce qu’un populiste est une personne qui oserait réfléchir autrement que la machine médiatique aux ordres, ne le suggère ? De part ses propos, cette dame est la caricature de l’anti libre expression, c’est justement ce que nous ne voulons plus entendre, en a-t-elle conscience ? Si l’audiovisuelle public veut être respectée et considérée comme neutre, il faudrait qu’elle cesse de se substituer aux porte-paroles gouvernementaux, présentement Macroniste. Entendre Gilles Bouleau sur TF1 est une véritable torture pour les esprits indépendants, libres et scientifiques. Ils ne loupent jamais une occasion de promotionner le réchauffement médiatique (euh Climatique) et d’accuser le Carbone de tous les maux, sans aucune investigation, c’est gravissime. Et comme les faits ne lui donne plus raison, désormais il parle de déréglément, comme si le climat avait été un jour réglé… Les médias « dits » publiques reçoivent beaucoup trop de subvention (notre argent) pour ne pas représenter l’ensemble des électeurs contribuables. Si le système pervers actuel devait subsister, dans ce cas, il faudrait une commission chargée d’assurer l’équité et le droit à proposer des émissions qui sont à contre courant de la pensée unique. A ce propos, si vous nous lisez Madame Ernotte, nous attendons toujours le résultat de l’enquête sur les Unes numériquement déséquilibrées à l’effigie du Davosien Macron élu Yong Global Leader lors des dernières élections présidentielles. Merci. Bien à vous.

Répondre
Obeguyx 5 décembre 2021 - 10:04

Delphine Ernotte : « Quand on veut réduire la démocratie on affaiblit l’audiovisuel public. »
Madame Ernotte ergote. L’audiovisuel public garant de la démocratie, c’est comme le KGB garant de la liberté !!!

Répondre
zelectron 5 décembre 2021 - 7:08

Delphine Ernotte : « Quand on veut réduire la démocratie on affaiblit l’audiovisuel public. »
« Quand on veut restaurer la démocratie on supprime l’audiovisuel public. »

Répondre
JR 23 janvier 2022 - 1:29

Bonjour, Madame Ernotte n’a pas souhaité répondre ou apporter des informations complémentaires que nous n’aurions pas ?
Merci. Bien à vous.

Répondre

Laissez un commentaire