Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > La bêtise de la semaine > Alexandra Ocasio-Cortez avec une robe « Taxer les riches » dans un gala à 35 (...)

Alexandra Ocasio-Cortez avec une robe « Taxer les riches » dans un gala à 35 000 $ l’entrée

samedi 18 septembre 2021, par Aymeric Belaud

Traversons l’Atlantique à la rencontre des démocrates, spécialistes en bêtise. Alexandra Ocasio-Cortez, surnommée AOC, a participé cette semaine au gala du MET avec une robe où il était inscrit « Tax The Rich » ou en français « Taxer les riches ». Or, l’entrée de ce gala était à 35 000 $ et ceux qui y ont assisté, de nombreuses stars notamment, sont riches. Sans ces riches (participants au gala pour financer ses œuvres), AOC n’aurait pas pu faire le pitre dans une robe dont le prix n’a pas été communiqué. Rappelons également que son salaire en tant que représentante du 14e district de New York est de 174 000 $ (149 000 €) par an, soit 14 500 $ (12 320 €) par mois d’argent public. Mais bien sûr, elle ne se considère pas comme riche. Le riche, à taxer, est toujours celui qui gagne plus que soi. Belle hypocrisie.

Défenseur des pauvres, l’élue de New-York propose aussi sur son site des pulls « Taxer les riches » à 58 dollars (49 euros) ou de simples T-shirts « Le logement est un droit » à 27 dollars (23 euros). Des prix peu abordables pour la classe populaire. Visiblement, le combat contre les riches se fait avec eux, et sans les pauvres. Une grande partie des pauvres américains a d’ailleurs voté Donald Trump aux deux dernières présidentielles. Ces derniers ne réclament d’ailleurs pas plus de taxes pour les autres, mais moins d’Etat.

https://fr.irefeurope.org/Publications/La-betise-de-la-semaine/article/Alexandra-Ocasio-Cortez-avec-une-robe-Taxer-les-riches-dans-un-gala-a-35-000-l-entree

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière