Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Geopolitical Intelligence Services > Nord Stream 2 divise les alliés de l’Allemagne

Nord Stream 2 divise les alliés de l’Allemagne

mercredi 11 novembre 2020, par Dr. Frank Umbach

En octobre, les États-Unis ont élargi leurs sanctions visant le gazoduc Nord Stream 2, annoncé en 2015 et dont la construction, actuellement en construction entre la Russie et l’Allemagne, est achevée à 94 %. Il ne reste plus que 165 km de tuyaux à poser sous la mer Baltique. Toutefois, en décembre 2019, un navire suisse de pose de conduites a interrompu ses activités sur le chantier en raison d’une nouvelle série de sanctions américaines.

L’indignation en Allemagne suscitée par l’empoisonnement du leader de l’opposition russe Alexey Navalny en août - largement imputé au Kremlin - a déclenché une vague d’appels pour l’arrêt de l’initiative. Malgré les pressions, Berlin a choisi de continuer. Cela pourrait donc aggraver les divisions tant au sein de l’UE qu’entre l’Allemagne et les États-Unis.

Les sanctions américaines se sont concentrées sur les sociétés qui possèdent des navires (comme le navire suisse mentionné plus haut), ainsi que sur les entreprises qui leur fournissent des services. L’objectif était d’arrêter la construction du gazoduc coûtant 11 milliards d’euros, qui doit transporter du gaz de la Russie vers les côtes allemandes (le gazoduc doit se terminer dans la circonscription de la chancelière Angela Merkel en Poméranie occidentale).

Retrouvez la suite de l’article sur GIS online.

Code : GIS_IREF

https://fr.irefeurope.org/Publications/Geopolitical-Intelligence-Services/article/Nord-Stream-2-divise-les-allies-de-l-Allemagne

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière