IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/5802



Au secours, les idées économiques et sociales catastrophiques reviennent à la mode !

Ce n’est pas un hasard si une nouvelle statue de Karl Marx a été érigée en grande pompe dans la ville de sa naissance, Trèves. La pensée marxiste a connu un retour en vogue pour toutes sortes de mauvaises raisons, y compris dans les cercles politiques. Il faudra faire attention, car le socialisme n’a créé que pauvreté, oppression et génocide. Le socialisme s’est avéré un échec à plusieurs reprises, systématiquement et sans exception. L’Union soviétique de Staline et Brejnev, l’expérience sanglante de Pol Pot au Cambodge, plus récemment le Venezuela d’Hugo Chavez et de Nicolas Maduro, sont des exemples frappants des catastrophes que ce système provoque inévitablement dans les pays qui l’adoptent. Mais qu’est-ce que le socialisme ?

Au fond, c’est une doctrine qui utilise les nobles notions d’égalité et de solidarité pour imposer un système oppressif. L’égalitarisme, étant étranger à la nature humaine, est incompatible avec la liberté. La recherche de l’égalité mène invariablement à des solutions criminelles. Une société libre, par opposition à une société socialiste, permet aux gens de saisir les opportunités de leur choix tant que cela ne nuit pas aux autres. C’est également la base de la concurrence sur un marché libre. Ce sont les ingrédients de systèmes caractérisés par la cohésion, la prospérité et des progrès fructueux. Tout le contraire du socialisme.

Lire la suite

Partager cet article :

Autres lectures ...

En 2019, la police américaine a tué deux fois plus de Blancs non armés que de Noirs non armés
Nicolas Lecaussin,

En 2019, la police américaine a tué deux fois plus de Blancs non armés que de Noirs non armés

Macron, en marche vers le réchauffement du climat populiste
Nicolas Lecaussin,

Macron, en marche vers le réchauffement du climat populiste


La tentation du totalitarisme chez les intellectuels français
Baptiste Gauthey,

La tentation du totalitarisme chez les intellectuels français

Raymond Aron et L’Opium des intellectuels

J’avais 20 ans en Roumanie à la chute de Ceausescu
Nicolas Lecaussin,

J’avais 20 ans en Roumanie à la chute de Ceausescu



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (4)

Honorer qqn qui a du sang indirect sur les mains n'est pas du meilleur fumet

le 28 août, 06:39 par zelectron

Le meilleur des mondes de Marx a donné de tels épouvantables résultats que sa statue n'aurait jamais du être acceptée par les crypto-marxistes de la bonne ville de Trier, ni érigée en grande pompe en présence d'une assistance plus que clairsemée . Ses écrits ont provoqué bien plus de morts que le petit moustachu. Le déboulonnage c'est pour bientôt ?

- Répondre -

UNE COMMUNE XÉNOPHOBE

le 28 août, 08:38 par R.MÜLLER

COMMENT VOUS FAIRE PARVENIR LA PHOTO,PRISE EN MAI 2020, D'UNE STÈLE COMMÉMORATIVE PORTANT LA MENTION
" LÂCHEMENT ASSASSINES PAR LES BOCHES "

- Répondre -

communisme

le 28 août, 10:28 par C B

Ce n'est pas à moi qu'il faut le dire ! J'ai écris : "Communisme. Le centenaire. Séduction et illusion Chez l'Harmattan 2017

- Répondre -

Et pourtant ...

le 28 août, 12:53 par licht

... il me semble que la France et l'Europe ont aussi une très longue tradition de socialisme libéral. Que les termes ne sont pas contradictoires mais complémentaires. Et que chez nous Monique Canto Sperber, par exemple, tente de nous le rappeler dans ses articles et ouvrages depuis plus de 20 ans. Et que Aron s'est longtemps dit "socialiste" non ? Peut être une très mauvaise compréhension de ma part.Mais Allais lui même ( le prix Nobel d'Eco) se disait socialiste sur la repartition et libéral sur la production, les deux termes lui paraissant complémentaires.cf Allais 1989.

- Répondre -

 css js



FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies