Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Etudes et Monographies > Taxation, Individual Incentives and Economic Growth

Taxation, Individual Incentives and Economic Growth

vendredi 1er octobre 2004

Résumé : Depuis longtemps, les économistes reconnaissent que des niveaux d’imposition élevés peuvent avoir des conséquences défavorables sur les incitations économiques individuelles. Les mesures microéconomiques standard de l’imposition des salaires en termes de coûts de bien-être révèlent que ces effets défavorables peuvent être considérables. Dans la mesure où la croissance économique est un indicateur sensible du bien-être économique, les impôts qui réduisent le bien-être ont également tendance à réduire la croissance économique.

Par conséquent, les taux d’imposition élevés devraient provoquer des effets négatifs sur la croissance économique. Pourtant, certains types de structures fiscales pourraient favoriser plus que d’autres la croissance économique.

En général, les preuves empiriques suggèrent que les impôts élevés sont associés à une croissance économique faible, mais comme aucun test économétrique ne peut prouver le sens de cette corrélation ; la relation de cause à effet demeure obscure. En s’appuyant sur les données de l’OCDE pour la période 1980-2000, cet article démontre que dans le cas des impôts sur le revenu de la personne, aucune corrélation positive n’est évidente entre une croissance plus forte et un taux d’imposition sur le revenu de la personne plus élevé. En effet, dans les économies où des réductions d’impôt substantielles ont eu lieu pendant cette période, le taux de croissance économique par tête était presque deux fois plus élevé que dans les économies où aucune réduction d’impôt substantielle n’avait eu lieu.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Etudes-et-Monographies/Taxation-Individual-Incentives-and-Economic-Growth

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière