Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/981

Les Démocrates et la politique empoisonnée

En Mars 2004, lorsque Barack Obama était un candidat pour le Sénat des États-Unis dans l’Illinois aux primaires démocrates, il dénonçait le président George W. Bush pour la création d’une « reprise économique sans emploi ». A l’époque, le chômage était de 5,8%.

Maintenant, le taux de chômage est de 9,6%. Beaucoup d’autres démocrates avec Mme Nancy Pelosi à leur tête, ont attaqué M. Bush à l’époque. "Monsieur le Président, où sont les emplois ?"

Le mois dernier, le sondage Pew montre que les Américains pensent que les Républicains seraient mieux armés pour améliorer "la situation de l’emploi" que les démocrates par une marge de 40% à 35%, un changement de 16 points depuis 2006. Historiquement, les Républicains ont bien fait dans les « élections au Congrès lorsqu’ils ont une avance dans les sondages de cinq points sur l’économie et l’emploi.

Comment les démocrates en sont arrivés là ? En adoptant une mauvaise loi, la réforme de la Sécurité sociale. D’ailleurs, pas un seul démocrate de la Chambre ne fait campagne autour de cette loi campagne.

Compte tenu de ce sombre tableau, les démocrates croient qu’ils ont une seule option : un assaut thermonucléaire sur leurs adversaires GOP, ce qui signifie poser des questions sur leur caractère, leur point de vue des effets de distorsion, et des réclamations farfelues.

Les attaques personnelles ne fonctionnent généralement pas à moins qu’ils soient considérés comme justes, crédibles et pertinentes. (Karl Rove, Opinion, 7/10)

Partager cet article :

Autres lectures ...

Abaisser les limitations de vitesse : coûteux et inefficace

Crise du lait et émission « Cash Investigation » :
incompétence journalistique ou malhonnêteté intellectuelle ?


Réduction de la vitesse : le débat continue !

Réduction de la vitesse : La bourse ou la vie ?



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies