Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/975

Le soutien financier aux banques irlandaises est un simple pari

C’est devenu une loi d’airain : durant les crises financières, les dettes privées se transforment en dettes publiques. C’est le cas aussi en Irlande. La dette de l’Etat était de 25 % fin 2007, aujourd’hui elle va atteindre 98.6 %. La principale raison de cette forte augmentation provient du fait que le gouvernement a choisi de renflouer les banques avec l’argent des contribuables. Au lieu de laisser les banques se débrouiller avec leurs créditeurs, l’Etat intervient là où il ne faut pas.

Et cela avec l’argent public. C’est un pari risqué. Plusieurs autres gouvernements ont pris les mêmes décisions mais dans le cas irlandais, les perdants seront encore plus nombreux : les contribuables, les clients des banques et aussi les épargnants des fonds privés dans lesquels l’Etat se sert. (Stephen Fidler, Brussels Beat, 1-3/10, Résumé).

Partager cet article :

Autres lectures ...

Quand la Bourse monte, l’emploi augmente

Étatisme et marxisme : le Parti socialiste français n’a toujours pas changé


L’Europe doit se redresser !

Croissance économique : la France fait moins bien que les autres pays européens



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies